L'Agriculteur Charentais 16 mars 2017 à 08h00 | Par Laurence Guilemin

Pascale Croc : L’humain avant tout

Présidente du Cemes-Cesam

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © AC

Le Cemes-Cesam sera en assemblée générale, le vendredi 17 mars, au lycée Atlantique à Royan. Quelles sont les orientations du réseau ?
Le réseau se stabilise. Ce qui a été déterminant pour nous, c’est la réalisation, fin 2016, d’un diagnostic local d’accompagnement. Nous avons travaillé sur trois thèmes phares : la gouvernance du réseau, l’emploi et la restauration collective pour les adhérents et les territoires.
Côté emploi, nous sommes toujours en amélioration continue. On a participé à DEFI Cognac (démarche emploi formation inter-filière du Cognac)  avec d’autres groupements d’employeurs. Cela a permis de bien analyser les atouts et les contraintes. Nous sommes en train de construire de véritables parcours à l’emploi. On accompagne à la fois les salariés et les adhérents. En lien avec le Pôle Emploi, les centres de formation, le Fafsea, la volonté est de construire de vrais parcours à l’emploi. On souhaite apporter une visibilité pour les uns et pour les autres. On a appelé cela, le parcours d’accès à l’emploi.
Coté restauration collective, en 2016, les territoires se sont employés à rédiger des appels d’offres accessibles aux produits locaux. Nous avons pu nous appuyer sur deux succès avec les collectivités de la Cara (Royan) et de la Caro (Rochefort), en développant l’offre du catalogue de produits, les échanges entre les adhérents, les cuisiniers, les gestionnaires.

Lire la suite dans notre édition papier du 10 mars

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Agriculteur Charentais se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

Le chiffre de la semaine
37 Mt
Le service statistique du ministère de l’Agriculture a estimé le 9 juillet la récolte 2019 de blé tendre en hausse, sans toutefois prendre en compte la canicule de fin juin qui « pourrait affecter les rendements ». « La production de blé tendre atteindrait 37 Mt : elle augmenterait sur un an (+8,5 %) et par rapport à la moyenne 2014-18 (+3,6%) », selon une note. Un bon rendement est prévu, à 73,7 q/ha (+3,9 q/ha par rapport à 2018), supérieur de 5% à la moyenne quinquennale. « La récolte de blé dur subit une chute de 18,6% en un an, sous l’effet du recul des surfaces » à 271 000 ha (-23,4%), leur plus bas niveau depuis 1997, poursuit Agreste. Avec 3,9 Mt, « la production d’orge de printemps est en forte progression (+27,2 % sur un an) essentiellement grâce à la hausse de la sole ».

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui