La Creuse Agricole 09 mai 2019 à 08h00 | Par Dr Boris BOUBET-Dr Didier GUERIN

Sanitaire porcin : Une situation départementale favorable

Prophylaxies porcines, section porcine Nouvelle-Aquitaine, analyses sur les sangliers, les suidés sont également suivis sanitairement. La situation départementale continue d’être favorable mais il convient de rester vigilant face aux nouvelles menaces.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Le dépistage Aujeszky reste maintenu dans les élevages de porcs plein-air, chez les sélectionneurs multiplicateurs et dans les élevages de sangliers. Pour des raisons autant sanitaires que commerciales, le dépistage SDRP devient systématique dans tous les élevages porcins et s’étend donc aux ateliers engraisseurs.
Le dépistage Aujeszky reste maintenu dans les élevages de porcs plein-air, chez les sélectionneurs multiplicateurs et dans les élevages de sangliers. Pour des raisons autant sanitaires que commerciales, le dépistage SDRP devient systématique dans tous les élevages porcins et s’étend donc aux ateliers engraisseurs. - © GDS Creuse

En Creuse, les prophylaxies en espèce porcine sont essentiellement centrées sur le SDRP (Syndrome Dysgénésique Respiratoire Porcin) et la maladie d’Aujeszky.

La France indemne d’Aujeszky depuis 2008, d’où un allégement des contrôles
La France continentale est reconnue indemne de maladie d’Aujeszky chez les porcs domestiques depuis le 28/03/2008. La découverte d’un foyer dans les Pyrénées-Atlantiques en   [...]

 

» Lire la suite sur le site La Creuse Agricole

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

Le chiffre de la semaine
37 Mt
Le service statistique du ministère de l’Agriculture a estimé le 9 juillet la récolte 2019 de blé tendre en hausse, sans toutefois prendre en compte la canicule de fin juin qui « pourrait affecter les rendements ». « La production de blé tendre atteindrait 37 Mt : elle augmenterait sur un an (+8,5 %) et par rapport à la moyenne 2014-18 (+3,6%) », selon une note. Un bon rendement est prévu, à 73,7 q/ha (+3,9 q/ha par rapport à 2018), supérieur de 5% à la moyenne quinquennale. « La récolte de blé dur subit une chute de 18,6% en un an, sous l’effet du recul des surfaces » à 271 000 ha (-23,4%), leur plus bas niveau depuis 1997, poursuit Agreste. Avec 3,9 Mt, « la production d’orge de printemps est en forte progression (+27,2 % sur un an) essentiellement grâce à la hausse de la sole ».

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui