L'Agriculteur Charentais 16 janvier 2014 à 08h00 | Par Laurence Guilemin

Action - Quand la solidarité existe...

Des JA de Haute Saintonge se sont mobilisés pour aider Fabien Rousseau, à St Sigismond de Clermont.

Abonnez-vous Réagir Imprimer

La solidarité dans le monde agricole existe.Les Jeunes Agriculteurs de Haute Saintonge viennent encore de le démontrer. Samedi dernier, une quinzaine de JA  a répondu présent, pour venir en aide à Fabien Rousseau, viticulteur à Saint Sigismond de Clermont. Président du canton de St Genis de Saintonge, il a eu un écho favorable auprès de Jean-Baptiste Mariau, alors président du canton de Jonzac. «Nous sommes venus lui prêter main forte pour tailler quatre hectares de vignes» avance Jean-Baptiste Mariau. Le jeune viticulteur étant dans l’incapacité de travailler sur son exploitation pour une durée de quatre mois, suite à un accident, en manipulant son troupeau allaitant. Il a eu une double fracture du tibia-péroné. Avec 200 ha de céréales et marais et un troupeau de 200 Blondes d’Aquitaine, l’ouvrier agricole s’occupe de la partie élevage, difficile, alors pour ce dernier d'’assumer de la taille de la vigne «Ma famille, mes amis, mes voisins, soit une cinquantaine de personnes au total sont venus lors de cette journée. Pour une meilleure organisation, deux équipes ont été formées.Certains ont taillé la vigne, d’autres tiré les bois de vignes, ou bien attacher. L’entreprise Deniaud, de Marignac a participé également à cet élan de solidarité et à assurer le broyage.» souligne Fabien Rousseau. 

D’autres actions de solidarité
Les Jeunes Agriculteurs ont déjà montré à plusieurs reprises leur esprit solidaire. En mai dernier, à St Germain de Lusignan, ils ont mené une action symbolique pour protester contre le gaspillage du foncier. Ils ont labouré et semé  du maïs.Les bénéfices de cette opération seront reversés à la banque alimentaire et aux Resto du Coeur. «Fin janvier, début février, nous leur remettrons des chèques» assure Jean-Baptiste Mariau.Les JA ont aussi été très réactifs et solidaires, lors de l’épisode de grêle qui s’est abattu sur Tonnay Boutonne, en juin.Ils ont aidé ici et là des jeunes, envoyé dès les premiers instants des SMS aux adhérents touchés et non touchés par cette intempérie. Un appel à la fois de mobilisation et de soutien.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Agriculteur Charentais se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

Le chiffre de la semaine
23 000
C'est le nombre d'exploitations produisant des céréales à paille en Nouvelle-Aquitaine.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui