L'Agriculteur Charentais 31 octobre 2013 à 08h00 | Par Arvalis

Cultures - Choisir les protéagineux d’hiver en fonction de son exploitation

Les avantages agronomiques des protéagineux sont nombreux : pas d’apports d’engrais azotés, bon précédent à blé, réduction des risques agronomiques des rotations courtes.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Une parcelle de pois.
Une parcelle de pois. - © Arvalis

Il faut toutefois choisir la période d’implantation la mieux adaptée en fonction du contexte de l’exploitation. Les semis de protéagineux d’hiver se déroulent sur tout le mois de novembre et présentent des avantages dans plusieurs situations. La tolérance au froid des variétés et l’adaptation agronomique progresse et donne des satisfactions.   

Privilégier les protéagineux d’hiver dans les zones à risques thermiques importants
Les protéagineux d’hiver présentent l’avantage d’être moins sensibles aux stress hydriques de fin de cycle que les protéagineux de printemps. Ces cultures ont des besoins en eau plus limités au printemps ce qui facilite aussi la gestion de l’irrigation. Le pois d’hiver peut être cultivé dans tous les types de sols excepté les limons battants. La féverole d’hiver s’adapte mieux aux sols lourds et argileux mais il faut éviter les sols à tendance acide (pH<6), elle se comportera mieux que le pois dans des sols hydromorphes. Dans les parcelles où le niveau d’infestation du sol du champignon Aphanomycès euteiches est important, les variétés de féverole, toutes résistantes au champignon, peuvent être cultivées. Après avoir réalisé un test de potentiel infectieux, les pois d’hiver, moins sensibles que le pois de printemps, peuvent être envisagés sur les parcelles où le risque est faible.

Lire l'intégralité du cahier de cultures dans notre édition du 1er novembre

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Agriculteur Charentais se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

Le chiffre de la semaine
23 000
C'est le nombre d'exploitations produisant des céréales à paille en Nouvelle-Aquitaine.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui