L'Agriculteur Charentais 04 juin 2015 à 08h00 | Par l'Agriculteur Charentais

Cultures : Reste qu’à… récolter ou presque

La fin de la campagne se profile. On commence à faire des pronostics sur les rendements et les taux de protéines.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © AC

C’est habituel : la chaleur est présente, fin mai, début juin. Alors les cultures supportent plus ou moins le stress hydrique. Raison de plus à quelques semaines des prochaines récoltes de voir comment elles se comportent. Après l’avis d’Arvalis, dans notre précédente édition, avis des experts des coopératives. Selon Jean-François Conry de Charentes-Alliance, les pluies du début mai ont «fait du bien à tout le monde» et par exemple les cultures d’hiver sont «globalement en bon état sanitaire», sans clash majeur durant la campagne.

Lire la suite dans notre édition du 5 juin

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Agriculteur Charentais se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

Le chiffre de la semaine
2 exploitations sur 5
La diversification concernerait plus de deux exploitations agricoles françaises sur cinq, selon une récente étude, réalisée par l’institut BVA pour le groupe bancaire BPCE (banque populaire/ caisse d’épargne). Et le chiffre pourrait augmenter rapidement, puisque 18 % des agriculteurs qui n’ont aujourd’hui aucune diversification l’envisageraient dans les cinq ans. L’activité la plus courante est aujourd’hui la vente directe (22 %), mais elle pourrait être doublée par la production d’énergie (13 ...

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui