L'Agriculteur Charentais 30 mai 2014 à 09h19 | Par Laurence Guilemin

événement - Lancement de Val Bio Ouest, le 6 juin

Vendredi 6 juin, à St Jean d’Angély, la vallée bio, Val Bio Ouest sera officiellement lancée.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Françoise Ménard, maire de St Jean d’Angély et vice-présidente de la Région, Edouard Rousseau, président de Croissance Bio et Edith Harzic, sous -préfète de St Jean d’Angély.
Françoise Ménard, maire de St Jean d’Angély et vice-présidente de la Région, Edouard Rousseau, président de Croissance Bio et Edith Harzic, sous -préfète de St Jean d’Angély. - © AC

Le bio et Saint Jean d’Angély seront sous les projecteurs, vendredi 6 juin, à l’occasion du lancement de la vallée bio, Val Bio Ouest. Ce projet, porté par l’association Croissance Bio Poitou Charentes, «est le prolongement du silo Bio Ouest » explique Edouard Rousseau, agriculteur et président de la structure tout en précisant bien sa volonté de montrer au monde agricole que «l’on n’est pas dans une dynamique d’opposition. Il s’agit de proposer le choix d’une alternative, aux agriculteurs, aux transformateurs... Cela peut permettre de faire émerger des solutions de transitions d’un système conventionnel avec un système bio.» Val Bio Ouest (lire l’édition du 8 novembre 2013) a pour ambition de valoriser l’agriculture, l’alimentation-santé, dans le respect de l’environnement et donner ainsi de la valeur ajoutée à la production bio. «Il s’agit de créer et lancer un village de compétences et de savoir-faire au service de la production et de l’alimentation biologique. Montrer qu’il existe une vraie alternative structurée, avec un tissu de PME qui va apporter cette dynamique. On a une capacité à mobiliser les énergies sur des échelles adaptées au territoire.» Sur 60 ha, Val Bio Ouest, souhaite accueillir les acteurs de l’amont et l’aval de la filière bio végétale (nutrition, alimentation, diététique, recherche appliquées...)

Lire la suite dans notre édition du 30 mai

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Agriculteur Charentais se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

Le chiffre de la semaine
2 exploitations sur 5
La diversification concernerait plus de deux exploitations agricoles françaises sur cinq, selon une récente étude, réalisée par l’institut BVA pour le groupe bancaire BPCE (banque populaire/ caisse d’épargne). Et le chiffre pourrait augmenter rapidement, puisque 18 % des agriculteurs qui n’ont aujourd’hui aucune diversification l’envisageraient dans les cinq ans. L’activité la plus courante est aujourd’hui la vente directe (22 %), mais elle pourrait être doublée par la production d’énergie (13 ...

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui