06 juin 2013 à 15h37 | Par Région

Dossier lait - Les coûts de productions en Poitou Charentes

Et si la spécialisation n’était pas la meilleure formule ? Résultats d’une vaste enquête menée.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © A-C

Les conseillers de Chambres d’Agriculture de la région ont réalisé 114 coûts de production au cours de cet hiver, dans le cadre de formations ou de suivis individuels (dont 42 en Charente-Maritime). Parmi cet échantillon, 65 élevages ne sortent pas leurs vaches au pâturage (maxi stock), 40 les mettent à l’herbe (maïs herbe), dont 6 ferment leur silo (silo fermé). Enfin, 2 éleveurs sont en ration sèche avec foin et achat de concentré et 7 sont en agriculture biologique. Il faut noter que sur les 65 élevages maxi stock, 20 d’entre eux sont équipés de robot de traite.

Des résultats très contrastés
La moyenne du revenu disponible pour l’ensemble des 114 exploitations est de 32000€/UMO associée. La spécialisation n’est pas un critère de meilleure efficacité sur l’atelier laitier. Par contre, les exploitations avec un atelier cultures ont un meilleur revenu, grâce à la bonne conjoncture céréale. Ainsi, les exploitations spécialisées (>80% de produit atelier lait / produit total hors DPU) ont un revenu disponible par associé de 8 000 € inférieur aux exploitations lait et cultures (hors vigne ou hors sol).Sur les 107 exploitations (tableau n°1) de notre échantillon, la rémunération moyenne de l’atelier laitier (=disponible) est de 54 €/1000 litres. Mais le ¼ dépensier (27 exploitations) perd de l’argent, avec une rémunération de -15 €/1000 litres, quand le ¼ économe gagne 105 €/1000 litres. On retrouve des écarts similaires dans les études nationales.Dans notre échantillon, les principaux écarts concernent les coûts de concentrés (44 €), et ensuite à part quasiment égale : bâtiment (14€), prix du lait (13€), mécanisation (10€), frais financiers (10€) et rémunération des associés (10€).(voir tableau)

Il n’y a pas de système fourrager plus performant
Même si on retrouve davantage d’élevage pâturant dans le groupe le plus efficace, il existe autant d’écart au sein de chaque système.Ainsi dans le système maxi stock, les revenus disponibles vont de -7 000 à 95 000 €/associé, et de - 8 000 à 101 000 €/associé pour les systèmes pâturant.Les exploitations en système maïs herbe sont en moyenne les plus efficaces (37 000 € de revenu disponible par associé), mais le système maxi stock rattrape en partie une efficacité moins bonne par une dimension économique supérieure (32 000 €/associé).Les éleveurs fermant leur silo (bocage et confolentais essentiellement) ont été pénalisés par la sécheresse (achat d’aliment et de paille). Leur revenu disponible par associé est inférieur à celui observé d’habitude (14 500 €, contre 22 000 € en 2010).Pour les éleveurs bio, le disponible est en moyenne de 27 500 €/associé.Dans beaucoup d’élevages, il reste des marges de progrès possibles. Celles-ci concernent avant tout la maîtrise des charges (disponible/produit brut dans le graphique), parfois l’optimisation du produit plutôt que la dimension économique. Dans le contexte actuel de charges élevées, les erreurs techniques et autres problèmes sanitaires ou alimentaires se paient cher et de façon accélérée si on joue la carte de la dimension sans avoir au préalable géré l’efficacité.

Lire la suite du dossier dans notre édition du 7 juin

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Agriculteur Charentais se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

Voir tous

Le chiffre de la semaine
23 000
C'est le nombre d'exploitations produisant des céréales à paille en Nouvelle-Aquitaine.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui