L'Agriculteur Charentais 09 août 2018 à 09h00 | Par AC

Les élections, c’est pour janvier 2019

Tous les six ans, les élus de la Chambre d'agriculture sont renouvelés. Le vote cette année se fera par internet.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © AC

Les élections pour élire les représentants à la Chambre d’Agriculture se tiendront en 2019. Les candidatures seront officiellement connues début janvier 2019. Dotée par le législateur du statut d’établissement public, la Chambre d’Agriculture tient sa légitimité et sa crédibilité dans l’élection de ses membres au suffrage universel tous les six ans, à travers dix collèges électoraux. Un ou deux administrateurs du centre régional de la propriété forestière sont membres de droit de la Chambre d’Agriculture.
Cette légitimité, issue des urnes, fonde l’action de la Chambre d’Agriculture et assoit son rôle de représentation auprès des pouvoirs publics sur toutes les questions relatives à l’agriculture (dont la viticulture), et son action d’accompagnement et de conseil auprès des agriculteurs et des collectivités.

Comment participer à l’élection ?

Le vote se fait par voie électronique ou par correspondance entre le 20 et le 31 janvier 2019. Les électeurs inscrits sur les listes électorales recevront le matériel de vote à leur domicile (au plus tard 10 jours avant la date de clôture de scrutin). Réception des professions de foi et du bulletin de vote de chaque liste accompagnée des instruments de vote par correspondance et d’une notice explicative ainsi que les instructions pour voter par voie électronique.

Inscription sur les listes électorales

Pour voter en janvier prochain il faut être inscrit (e) sur les listes électorales : avant le 15 septembre 2018 pour les électeurs individuels, et avant le 1er octobre 2018 pour les groupements professionnels agricoles. Pour ce faire, il faut être âgé de 18 ans au 31 janvier 2019, être de nationalité française ou ressortissant de l’Union européenne, jouir de ses droits civils et politiques.

Dans quel collège voter ?

Il existe 5 collèges distincts pour les électeurs votant individuellement et 5 pour les groupements agricoles.

Collèges d’électeurs individuels

> Collège 1, chefs d’exploitations et assimilés
> Collège 2, propriétaires ou usufruitiers de parcelles soumises au statut du fermage
> Collège 3, salariés de la production agricole et salariés des groupements professionnels agricoles
> Collège 4, anciens exploitants

Collèges d’électeurs de groupements agricoles

> Collège 5, les groupements professionnels agricoles, coopératives agricoles de production, autres coopératives et SICA, caisses de crédit agricole,
On ne peut voter que dans un seul collège d’électeurs individuels (collège 1 à 4) et dans un seul département. On ne voter que dans un seul des collèges 5 mais pour y voter, il faut obligatoirement être inscrit dans le collège 1 du même département.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Agriculteur Charentais se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

Le chiffre de la semaine
2 exploitations sur 5
La diversification concernerait plus de deux exploitations agricoles françaises sur cinq, selon une récente étude, réalisée par l’institut BVA pour le groupe bancaire BPCE (banque populaire/ caisse d’épargne). Et le chiffre pourrait augmenter rapidement, puisque 18 % des agriculteurs qui n’ont aujourd’hui aucune diversification l’envisageraient dans les cinq ans. L’activité la plus courante est aujourd’hui la vente directe (22 %), mais elle pourrait être doublée par la production d’énergie (13 ...

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui