L'Agriculteur Charentais 02 mars 2017 à 08h00 | Par Laurence Guilemin

Salon de l'agriculture : Eleveurs, viticulteurs, céréaliers,... ils y seront

Pour la 54eme édition, la région va se présenter pour la première fois dans son format Nouvelle-Aquitaine.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © MS

C’est reparti pour une semaine parisienne pour quelques agriculteurs du département. On retrouve un familier de ce rendez-vous, avec le lorignacais Max Soulard et ses charolais, «je monte à Paris, dès le début du salon avec Impérial, un taureau de 4 ans, puis mardi soir, Jaguar, un taureau de 3 ans nous rejoindra.» L’éleveur, qui en est à sa 16ème participation, est toujours aussi heureux d’y participer, «je ne m’en lasse pas, c’est notre travail qui est récompensé». Il dit apprécier l’aide de son fils, de ses amis éleveurs bretons et des naisseurs de taureaux. Dans cette grande manifestation agricole, il souligne aussi la convivialité qui y règne. Autre habitué des concours, la maison Arsicaud, à Marans. Dès ce vendredi 24 février, Granada, une blonde d’Aquitaine de 6 ans partira à la capitale. «C’est sa troisième participation. L’année dernière, elle avait obtenu la 3ème place ainsi que le prix “Boeuf qualité bouchère”» explique-t-on à la maison Arsicaud.
Toujours en Blonde D’Aquitaine, l’élevage Belleteau de Bercloux, sera aussi présent avec deux vaches : Hanna catégorie gestante moins de 5 ans) et Foupette avec sa génisse dans la catégorie plus de 5 ans suitées.

Lire la suite dans notre édition papier du 24 février

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Agriculteur Charentais se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

Le chiffre de la semaine
37 Mt
Le service statistique du ministère de l’Agriculture a estimé le 9 juillet la récolte 2019 de blé tendre en hausse, sans toutefois prendre en compte la canicule de fin juin qui « pourrait affecter les rendements ». « La production de blé tendre atteindrait 37 Mt : elle augmenterait sur un an (+8,5 %) et par rapport à la moyenne 2014-18 (+3,6%) », selon une note. Un bon rendement est prévu, à 73,7 q/ha (+3,9 q/ha par rapport à 2018), supérieur de 5% à la moyenne quinquennale. « La récolte de blé dur subit une chute de 18,6% en un an, sous l’effet du recul des surfaces » à 271 000 ha (-23,4%), leur plus bas niveau depuis 1997, poursuit Agreste. Avec 3,9 Mt, « la production d’orge de printemps est en forte progression (+27,2 % sur un an) essentiellement grâce à la hausse de la sole ».

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui