L'Agriculteur Charentais 19 octobre 2017 à 08h00 | Par Bernard Aumailley

Balade en ville

A l’occassion du salon «balade à la ferme» organisé par la Chambre d’agriculture, nos pages sur les communautés d’agglomération se focalisent sur La Rochelle : la campagne à la ville ou qu’est-ce qu’apporte la campagne à l’agglomération.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © Patrice Bailly

C’est la plus grosse «ville» du département. La préfecture. Mais en ajustant le focus, on s’aperçoit que c’est un conglomérat de villes-banlieues, de bourgs du péri-urbain. Depuis 2014, dix communes nouvelles se sont rajoutées à la communauté de ville pour devenir la communauté d’agglomération. Le centre de gravité est toujours la «vieille ville» et son «vieux port». Aujourd’hui 28 communes sont dans la CdA. 166 000 habitants en tout, dont 75 000 à La Rochelle. Alors les 80 conseillers communautaires imaginent leur agglomération, se projettent, envisagent l’expansion. Dans les faits, elle marque des points dans l’attractivité régionale, damant le pion à l’ancienne Poitiers, rivalisant de dynamisme avec la capitale régionale. Les locomotives sans jeu de mots, Alstom, le port de commerce, le nautisme, le tourisme, l’aquarium, Léa Nature, les services ont et tirent encore l’économie locale. Autant que les PME-PMI d’innovations techniques, que la CdA abrite un temps le temps que ces starts-up prennent leur envol.

Lire la suite du dossier complet dans notre édition papier du 20 octobre

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Agriculteur Charentais se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

Voir tous

Le chiffre de la semaine
37 Mt
Le service statistique du ministère de l’Agriculture a estimé le 9 juillet la récolte 2019 de blé tendre en hausse, sans toutefois prendre en compte la canicule de fin juin qui « pourrait affecter les rendements ». « La production de blé tendre atteindrait 37 Mt : elle augmenterait sur un an (+8,5 %) et par rapport à la moyenne 2014-18 (+3,6%) », selon une note. Un bon rendement est prévu, à 73,7 q/ha (+3,9 q/ha par rapport à 2018), supérieur de 5% à la moyenne quinquennale. « La récolte de blé dur subit une chute de 18,6% en un an, sous l’effet du recul des surfaces » à 271 000 ha (-23,4%), leur plus bas niveau depuis 1997, poursuit Agreste. Avec 3,9 Mt, « la production d’orge de printemps est en forte progression (+27,2 % sur un an) essentiellement grâce à la hausse de la sole ».

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui