L'Agriculteur Charentais 18 janvier 2018 à 08h00 | Par Elisabeth Hersant

Futurobois : La filière bois joue le local

Avec 223 entreprises et 42 métiers, elle regroupe la filière bois du Poitou-Charentes.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © VR

Avec 50 salariés et quelques intérimaires, la SA Merlot réalise chaque année un chiffre d’affaires entre 8 et 10 millions d’euros. Spécialisée dans la rénovation de toiture, les maisons en bois, les chantiers de lamée collée, la construction de bâtiments agricoles et autres poutres en bois, l’entreprise travaille à la fois pour les collectivités (60 % de son chiffre d’affaires), mais aussi les particuliers. Une entreprise familiale que l’association Futurobois a souhaité faire découvrir à Nicolas Turquois. Lui-même exploitant d’une peupleraie dans le nord Vienne, le député fait également partie du club «bois et forêt» au sein de l’assemblée nationale, et peut donc faire remonter les soucis constatés sur le terrain. «Notre objectif, c’est de faire travailler ensemble les entreprises que nous regroupons» explique Nicolas Marot, délégué général de Futurobois. De la scierie au fabricant de meubles, en passant par le tonnelier ou fabricant de maisons en bois, les interactions sont de plus en plus nombreuses. Lors de la construction du Center Parcs des Trois Moutiers, 7 entreprises régionales ont ainsi travaillé ensemble pour réaliser 400 cottages en bois, parmi lesquelles la SA Merlot.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Agriculteur Charentais se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

Voir tous

Le chiffre de la semaine
37 Mt
Le service statistique du ministère de l’Agriculture a estimé le 9 juillet la récolte 2019 de blé tendre en hausse, sans toutefois prendre en compte la canicule de fin juin qui « pourrait affecter les rendements ». « La production de blé tendre atteindrait 37 Mt : elle augmenterait sur un an (+8,5 %) et par rapport à la moyenne 2014-18 (+3,6%) », selon une note. Un bon rendement est prévu, à 73,7 q/ha (+3,9 q/ha par rapport à 2018), supérieur de 5% à la moyenne quinquennale. « La récolte de blé dur subit une chute de 18,6% en un an, sous l’effet du recul des surfaces » à 271 000 ha (-23,4%), leur plus bas niveau depuis 1997, poursuit Agreste. Avec 3,9 Mt, « la production d’orge de printemps est en forte progression (+27,2 % sur un an) essentiellement grâce à la hausse de la sole ».

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui