L'Agriculteur Charentais 17 octobre 2013 à 08h00 | Par l'Agriculteur Charentais

Bois - La taxation de l’okoumé inquiète en Poitou-Charentes

Abonnez-vous Réagir Imprimer

Dominique Bussereau vient d’écrire à Nicole Bricq, ministre du commerce extérieur, pour l’interpeller sur la taxation  (prochaine) de 6 % de l’importation du bois d’okoumé. Ce bois est nécessaire à la production du contreplaqué. Le président du Conseil Général souligne qu’«il est impossible pour les professionnels de répercuter cette hausse sur les prix de vente, sous peine de perdre en compétitivité. Cette profession emploie 1200 personnes en Poitou-Charentes, qui voient leur avenir fragilisé par cette mesure.»

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Agriculteur Charentais se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

Voir tous

Le chiffre de la semaine
23 000
C'est le nombre d'exploitations produisant des céréales à paille en Nouvelle-Aquitaine.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui