L'Agriculteur Charentais 28 avril 2016 à 08h00 | Par Bernard Aumailley

Energies renouvelables : Lorsque les porcs produisent de l’électricité

Une nouvelle unité vient de voir le jour chez nos voisins vendéens.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Objectif de 1,8 millions de kWh par an. Tarif de rachat de l’électricité par ERDF : 0,214 €/kW pour une durée de 15 ans.
Objectif de 1,8 millions de kWh par an. Tarif de rachat de l’électricité par ERDF : 0,214 €/kW pour une durée de 15 ans. - © AC

La propriété du GAEC fait 410 ha. Elle est sur l’Aiguillon sur Vie en Vendée. Elle est exemplaire puisque vient  tout juste d’être inaugurée une unité de méthanisation en collaboration avec le groupe Méthafrance. Elle développe 220 kW, c’est-à-dire qu’elle revend de l’électricité à EDF et produit aussi de l’énergie thermique, autoconsommée sur le site pour le chauffage des porcheries et le process de méthanisation. 
AEB Méthafrance, dont le siège est situé à Lamballe(22) est un spécialiste de la réalisation d’unités de méthanisation (processus naturel biologique de dégradation de la matière organique en absence d'oxygène qui est principalement transformée en biogaz) à la française. Cette société a donc accompagné le GAEC Chiron à chaque étape du projet, depuis son élaboration jusqu’à la livraison, en passant par l’ensemble des démarches administratives et financières, ayant permis l’issue positive du dossier et sa construction. La mise en route de l’unité de méthanisation a officiellement eu lieu en juillet l’an dernier.

Lire le dossier "Energies renouvelables" dans la version papier du 22 avril : méthanisation, bois déchiquetés, photovoltaïque

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Agriculteur Charentais se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

Le chiffre de la semaine
37 Mt
Le service statistique du ministère de l’Agriculture a estimé le 9 juillet la récolte 2019 de blé tendre en hausse, sans toutefois prendre en compte la canicule de fin juin qui « pourrait affecter les rendements ». « La production de blé tendre atteindrait 37 Mt : elle augmenterait sur un an (+8,5 %) et par rapport à la moyenne 2014-18 (+3,6%) », selon une note. Un bon rendement est prévu, à 73,7 q/ha (+3,9 q/ha par rapport à 2018), supérieur de 5% à la moyenne quinquennale. « La récolte de blé dur subit une chute de 18,6% en un an, sous l’effet du recul des surfaces » à 271 000 ha (-23,4%), leur plus bas niveau depuis 1997, poursuit Agreste. Avec 3,9 Mt, « la production d’orge de printemps est en forte progression (+27,2 % sur un an) essentiellement grâce à la hausse de la sole ».

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui