L'Agriculteur Charentais 24 juillet 2014 à 08h00 | Par BA

Vin : Test «d’assurance coups durs»

Accompagnant le ministre de l’Agriculture le 17 juillet dans le vignoble grêlé de l’Aude, Jérôme Despey, président du conseil spécialisé viticole de FranceAgriMer lui a demandé qu’un système « d’assurance coups durs » soit testé sur la viticulture. Il s’agirait d’un mécanisme d’assurance remboursant le viticulteur de ses charges fixes et opérationnelles (taille de la vigne, préparation du sol, interventions contre les maladies, salaires, charges sociales) en cas d’événement climatique tel la grêle et le gel. Dans ce schéma, le taux d’aide publique de l’assurance serait de 65%. «Le ministre a donné son accord à ma demande», a précisé Jérôme Despey. Modalités à définir dans les prochains mois

Abonnez-vous Réagir Imprimer

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Agriculteur Charentais se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

Voir tous

Le chiffre de la semaine
10 420
C'est le nombre d'hectares vendus par la Safer en 2018, à l'occasion de 6052 ventes, pour une valeur de 428M€. Le marché du foncier rural a progressé de 12%. Le marché des terres viticoles est particulièrement dynamique.