L'Agriculteur Charentais 29 juillet 2016 à 08h00 | Par JC D

Une situation difficile pour les Scopeurs

FranceAgriMer a pointé la «situation très difficile des Scopeurs » (producteurs de céréales et oléoprotéagineux), confrontés à « de petits rendements et de petits prix»

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © JC GUTNER

«Pour les céréaliers, l'année s'annonce très difficile», a déclaré face aux journalistes le président du conseil spécialisé pour la filière Rémi Haquin, avec en orge d'hiver des résultats «pas bons» et pour le blé tendre «une grande inquiétude» en terme de volume. «La situation des Scopeurs se dégrade depuis 2013», a-t-il noté, se faisant l'écho de «trésoreries en ferme limite catastrophiques» au point de susciter de «grosses interrogations» sur «comment remettre en route la prochaine campagne».

Lire la suite dans l'édition du 22 juillet 2016

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Agriculteur Charentais se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

Voir tous

Le chiffre de la semaine
600 000
C'est la surface, en ha, de maïs (toutes variétés confondues) en Nouvelle-Aquitaine. La région cultive environ 30 % du maïs français. La Charente-Maritime est au 3ème rang régional, derrière les Landes et les Pyrénées-Atlantiques.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui