L'Agriculteur Charentais 23 juin 2020 à 11h00 | Par Kévin Brancaleoni

Une initiative pour la formation des salariés des exploitations laitières

L'objectif est de favoriser le salariat sur les élevages de bovins lait,

Abonnez-vous Réagir Imprimer
L'objectif sera de former non pas de futurs producteurs, mais des salariés pour les exploitations existantes.
L'objectif sera de former non pas de futurs producteurs, mais des salariés pour les exploitations existantes. - © AC

Que ce soit pour gérer une grande exploitation ou pour se faire remplacer afin de se ménager un temps de repos ou de vacances, de nombreux éleveurs laitiers font appel à des salariés. Or, « le travail est de plus en plus technique », indique Laurent Chupin, directeur de service en charge de la ressource laitière pour l’Association centrale des laiteries coopératives des Charentes et du Poitou (ACLCCP). « Pour les éleveurs, il n’est souvent pas facile de trouver des salariés et aussi de les garder. Et quand ils arrivent à en avoir, ils ne sont pas forcément satisfaits des formations qui existent. »
Un dispositif va donc être mis en place à partir du mois d’octobre pour proposer une formation sur 16 mois, à destination de salariés et de demandeurs d’emplois. Cette formation s’effectuera dans le cadre des CQP (Certificats de qualification professionnelle) lait mis en œuvre par la filière et dans la continuité des travaux entrepris par le CRIEL Nouvelle-Aquitaine lors du colloque « enjeux travail » qui s’est déroulé en fin d’année dernière. Le premier trimestre est consacré à une sensibilisation des apprenants aux métiers de l’élevage et aux compétences adaptées pour un bon retour à l’emploi sous forme de cours collectifs organisés par la MFR de Bressuire. La période de 13 mois qui suit s’effectuera en contrat professionnel chez les exploitants intéressés, qui recevront une formation de deux jours pour les préparer à l’accueil des salariés. « Dans ce dispositif, l’éleveur est intégré en tant que formateur », explique Laurent Chupin. Les apprenants partageront leur temps entre l’exploitation et des temps de formation sur le terrain auprès des producteurs, avec des formateurs de la MFR et/ou des techniciens des laiteries du bassin.
Parmi les autres partenaires, Pôle Emploi, les missions locales et l’Anefa interviendront en amont de la formation pour recruter les futurs salariés.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Agriculteur Charentais se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

Le chiffre de la semaine
10 420
C'est le nombre d'hectares vendus par la Safer en 2018, à l'occasion de 6052 ventes, pour une valeur de 428M€. Le marché du foncier rural a progressé de 12%. Le marché des terres viticoles est particulièrement dynamique.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui