L'Agriculteur Charentais 10 décembre 2020 a 10h00 | Par Kévin Brancaleoni

Une bonne année pour Viti Oléron

2020, année de rien ? Pas à la SCA Viti Oléron où, en dépit du contexte ambiant, la dynamique est bien présente, entre transformation du foncier, évolution du panel des cépages et bonne saison estivale.

Abonnez-vous Reagir Imprimer
Philippe Caumont, nouveau directeur de la coopérative, devant le bâtiment de stockage flambant neuf de St-Georges-d’Oléron.
Philippe Caumont, nouveau directeur de la coopérative, devant le bâtiment de stockage flambant neuf de St-Georges-d’Oléron. - © AC

Depuis quelques jours, une page s'est tournée pour la coopérative des Vignerons d’Oléron. Les employés de la structure ont quitté leurs anciens locaux du centre de St-Pierre-d’Oléron pour rejoindre le nouveau cœur de la coopérative : 350 m2 de bureaux, tout juste achevés, à St-Georges-d’Oléron. Le nouveau bâtiment se situe sur un site occupé de longue date par la SCA Viti Oléron, qui y dispose de sa distillerie, de ses cuves de vinification et d’importants espaces d’entreposage, accrus cette année par la construction d’un nouveau hangar de 1300 m2, tout juste entré en fonction. « Désormais, nous n’aurons plus qu’un seul lieu de stockage, contre trois auparavant », explique le nouveau directeur, Philippe Caumont, arrivé à la mi-mai. « C’est un confort de travail. » Grâce à cette rationalisation géographique, les équipes administratives, commerciales et de production pourront plus facilement travailler ensemble. « Le seul bémol, c’est que les salariés de la boutique seront un peu isolés. »
Car la coopérative entend bien conserver son lieu de vente de St-Pierre-d’Oléron ; un espace stratégique, puisque le tiers des produits conditionnés par la SCA Viti Oléron y sont vendus. La structure a même commencé à le revoir en profondeur, puisque des travaux sont en cours dans l’ancien chai pour y relocaliser la surface de vente. Une fois achevés, ils permettront d’installer un espace d’accueil du public de 200 m2, dont 140 m2 dédiés à la vente. « On aura une boutique plus immersive, avec une meilleure mise en situation », dévoile Philippe Caumont. « On va par exemple créer de petites alcôves où il sera possible de découvrir les anciennes cuves et le stockage du cognac. »

« Grosse progression » des ventes en bio

Les travaux devraient être finis au printemps, à temps pour la prochaine saison touristique, un moment crucial sur l’île d’Oléron. Les quinze viticulteurs de la coopérative (qui exploitent au total une surface de 320 ha) ont connu l’une de leurs meilleures années grâce à la forte fréquentation des côtes charentaises. La SCA Viti Oléron a écoulé cette année environ 700 000 bouteilles et 36 000 ‘‘Bag in Box’’, qui représentent la moitié de son chiffre d’affaires de près de 6 M€ (l’autre moitié étant constituée des livraisons d’eaux-de-vie aux maisons de cognac). Les ventes de pineau représentent près de la moitié du chiffre d’affaires annuel des produits conditionnés. Au niveau des ventes de vins, ce sont les rosés qui dominent, avec 44 % des volumes ; mais les blancs (34 %) sont aussi très demandés. Autre tendance, le bio : « on a une très grosse progression depuis un an et demi, deux ans », indique Philippe Caumont. Sur ce marché, la coopérative pourra bénéficier l’an prochain de l’apport d’un adhérent en conversion, ce qui portera à trois le nombre de producteurs bio parmi ses viticulteurs.

 

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Agriculteur Charentais se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,