L'Agriculteur Charentais 17 février 2020 à 16h00 | Par Laurence Guilemin

Un bouquet de services à proximité

Et si la reconquête des territoires ruraux passait par des espaces France Services ? À Jonzac, un espace labellisé vient d’être inauguré dans les locaux de l’agence MSA.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Un espace France Services pour faciliter l’accès en proximité dans les démarches administratives du quotidien.
Un espace France Services pour faciliter l’accès en proximité dans les démarches administratives du quotidien. - © AC

Le ruban tricolore a été coupé, jeudi 16 janvier, à l’agence MSA des Charentes de Jonzac pour l’inauguration de la Maison France Services. Un lieu rassemblant un bouquet de services, tel est l’objectif de ce réseau voulu par Emmanuel Macron. Une initiative qui doit permettre de « faciliter l’accès en proximité aux principales démarches administratives du quotidien », qu’elles soient liées à la santé, à la famille, à la retraite ou à l’emploi. Au total, neuf services seront dispensés. Les agents ont suivi des formations, leur permettant ainsi d’acquérir des compétences supplémentaires pour que l’usager bénéficie « d’un accompagnement global sur les principales situations de la vie courante ».Le souhait est aussi de recréer du lien social, alors que l’on parle de dématérialisation, de digitalisation, de fracture numérique. Pour la MSA des Charentes, être labellisée Maison France Services permet d’apporter sa contribution d’accessibilité des territoires ruraux. Une action en lien avec l’objectif du plan stratégique MSA 2025. Patrick Couillaud, président de la MSA des Charentes, s’en est félicité, rappelant que c’est Huguette Bégouin, l’ancienne présidente, qui avait installé en 1995 cette agence de proximité à Jonzac. Pour lui, « cette proximité est indispensable », tout comme « le travail de collaboration, de soutien » afin d’apporter une qualité de service. Une donne importante pour la MSA des Charentes.
Même satisfecit de la part Claude Belot, maire de Jonzac, qui parle « d’une bonne idée », mais fait remarquer que « l’État ne doit pas en profiter pour déserter le milieu rural. Il faut que cette démarche soit un véritable avantage pour les habitants. »
Une initiative qui fait écho auprès de Chantal Guimberteau, conseillère départementale qui a rappelé que le Département avait « la lourde tâche » du schéma d’amélioration d’accessibilité des services au public.  Pour elle, « il faut que la ruralité soit bien accueillie et bien servie »
Au fil du temps, « l’offre de services pourrait évoluer, en fonction des attentes locales. Des services supplémentaires pourraient être apportés », a précisé Jérôme Aymard, sous-préfet de Jonzac. Il a cité l’exemple de la fermeture de la gendarmerie de Saint-Aigulin. « On peut envisager une possibilité de permanence par la gendarmerie dans une MFS. »

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Agriculteur Charentais se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

Voir tous

Le chiffre de la semaine
10 420
C'est le nombre d'hectares vendus par la Safer en 2018, à l'occasion de 6052 ventes, pour une valeur de 428M€. Le marché du foncier rural a progressé de 12%. Le marché des terres viticoles est particulièrement dynamique.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui