L'Agriculteur Charentais 03 mars 2016 à 08h00 | Par Thierry Michel

Salon : Un SIA chaud mais sûrement citoyen

L’édition 2016 du SIA ouvre ses portes le 27 février et les refermera le 6 mars. Tour d’horizon des thématiques officielles et officieuses.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © Réussir/Thierry Michel

Politiquement show» est une emission de LCI. Le SIA 2016 pourrait tres bien reprendre cette appellation, en sous-titre de son edition 2016, mais en l’ortographiant tout simplement politiquement chaud. Les inaugu- rations et autres visites officielles pourraient bien avoir une saveur toute particuliere cette annee. La conjoncture de crise agricole, avec en arriere fond des questions struc- turelles, ne permettra pas aux po- litiques d’envisager leur parcours comme un long fleuve tranquille. D’autant que le theme choisi est eminemment politique: Agriculture et alimentation citoyenne. Pas ques- tion de la jouer etonnement et ravis- sement mais il faudra au contraire, pour tous ces visiteurs, repondre a des questions precises: quelle agri- culture veut-on en France? Veut-on encore d’un modele agricole a la française ou veut-on s’aligner sur des modeles autres? Que fait-on pour que les agriculteurs puissent tout simplement vivre de leur me- tier et repondre aux grandes aspira- tions    societales ?    Les    Français    -    les citoyens donc - seront nombreux dans les allees et les stands, temoins de leur attachement a la Ferme France. Les politiques devront en tenir compte et soigner leurs allees et venues, notamment aupres des representants des filieres animales. Concernant la viande, Interbev ani- mera un «Voyage au cœur de la filiere viande », avec immersion visuelle et sonore dans les lieux emblematiques de la filiere. On trouvera aussi un comptoir des viandes et une ferme destinee aux enfants de 4 a 12 ans «pour partir a la decouverte du monde de l’elevage et de ses bonnes pratiques ».

Lire la suite dans notre édition papier du 26 février

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Agriculteur Charentais se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

Le chiffre de la semaine
37 Mt
Le service statistique du ministère de l’Agriculture a estimé le 9 juillet la récolte 2019 de blé tendre en hausse, sans toutefois prendre en compte la canicule de fin juin qui « pourrait affecter les rendements ». « La production de blé tendre atteindrait 37 Mt : elle augmenterait sur un an (+8,5 %) et par rapport à la moyenne 2014-18 (+3,6%) », selon une note. Un bon rendement est prévu, à 73,7 q/ha (+3,9 q/ha par rapport à 2018), supérieur de 5% à la moyenne quinquennale. « La récolte de blé dur subit une chute de 18,6% en un an, sous l’effet du recul des surfaces » à 271 000 ha (-23,4%), leur plus bas niveau depuis 1997, poursuit Agreste. Avec 3,9 Mt, « la production d’orge de printemps est en forte progression (+27,2 % sur un an) essentiellement grâce à la hausse de la sole ».

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui