L'Agriculteur Charentais 05 juillet 2018 à 15h00 | Par Bernard Aumailley

Promotion : On retournera se balader à la ferme l’année prochaine

Préparez vos agendas : la prochaine édition de «Balade à la ferme» a enfin une date. Elle se déroulera dans un peu moins d’un an, du 26 au 28 avril 2019.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
La première édition de «Balade à la ferme» a attiré 22 000 visiteurs au parc des Expositions de La Rochelle.
La première édition de «Balade à la ferme» a attiré 22 000 visiteurs au parc des Expositions de La Rochelle. - © AC

Préparez vos agendas : la prochaine édition de «Balade à la ferme» a enfin une date. Elle se déroulera dans un peu moins d’un an, du 26 au 28 avril 2019.
En 2017, l’événement avait connu un beau succès, avec pas moins de 22 000 entrées. Cette fois, son organisation ne reposera pas uniquement sur la Chambre d’agriculture, mais sur une association de «participants» qui prendra le relai le 31 juillet prochain, sous la conduite d’Aurélie Babin. En dressant le bilan, lundi 2 juillet, les participants de l’édition 2017 se félicitaient de la «formidable» possibilité offerte pour expliquer le monde agricole. «Pour une fois que l’on ne parlait pas d’OGM ou de glyphosate mais d’agriculture !» répète Yvette Thomas, en regardant les images du stand de la filière céréales. «Nous défendons notre métier en permanence, ajoutait-elle. Nous sommes très critiqués, mis sur la sellette, incompris. Nous avions préparé en amont cette manifestation. Nous n’avions aucune remarque désagréable, dans la mesure où nous étions sincères.»

Toutes les filières devraient être présentes

Un succès suffisant pour la poursuite de l’opération, selon Luc Servant, président de la Chambre d’agriculture. Pour cette nouvelle édition, un comité de pilotage est constitué, avec la nouvelle direction de la Chambre, doublée d’une association des partenaires sous la houlette de Pascal Allard, de Tam Tam Organisation, «pour faire les choses différemment», a précisé Luc Servant. Une vision partagée par Pascal Allard, qui trouve que le choix de consacrer une partie de l’événement au jeune public est une force. «C’est la clé de la réussite, comme le choix d’une approche par filières.» Elles devraient toutes être représentées lors de la manifestation.
La future association, qui devrait également s’appeler «Balade à la ferme», regroupera la Chambre et les représentants des différentes filières. La filière viticole viendra compléter les animations déjà existantes, tandis que le hall des produits fermiers va doubler en superficie. Si l’orientation en direction des enfants, très appréciée par le monde agricole, sera évidemment conservée, les plus grands ne devraient pas être oubliés. Sylvie Guerry-Gazeau, maire de Clavette et représentante de la Communauté d’agglomération de La Rochelle, émettait l’idée d’attirer les adultes via des ateliers cuisine animés par des chefs étoilés de l’agglomération. Une proposition qui a séduit lors de la réunion, comme d’autres idées évoquées : repas avec des produits locaux, venue de bandas, présence d’animaux accrue, présentation des métiers de l’agriculture ou encore exposition de davantage de matériel... Tout est bon pour tendre vers «l’espace de dialogue pour parler agriculture de manière décomplexée», selon les mots d’Yvette Thomas.
Ces évolutions du concept, qui restent encore à affiner d’ici au mois d’avril prochain, pourront peut-être doubler le nombre de visiteurs, comme l’envisage le nouveau directeur de la Chambre d’agriculture, qui se dit enthousiaste au sujet de l’édition 2019 de Balade à la ferme.

 

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Agriculteur Charentais se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

Le chiffre de la semaine
600 000
C'est la surface, en ha, de maïs (toutes variétés confondues) en Nouvelle-Aquitaine. La région cultive environ 30 % du maïs français. La Charente-Maritime est au 3ème rang régional, derrière les Landes et les Pyrénées-Atlantiques.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui