L'Agriculteur Charentais 16 avril 2015 � 08h00 | Par Carole Gringoire

PAC 2014 : FNSEA17 et JA17 réveillent la préfète

Jeudi 9 avril, dès potron-minet, FNSEA17 et JA17 ont rappelé à la préfète que l’Etat doit respecter ses engagements.

Abonnez-vous R�agir Imprimer
A l’issue de cette rencontre, la Préfète s’est engagée à réunir rapidement les banques et la MSA.
A l’issue de cette rencontre, la Préfète s’est engagée à réunir rapidement les banques et la MSA. - © AC

Avant même le levé du soleil, FNSEA 17 et JA 17 se sont rendus à la Préfecture, ce jeudi 9 avril, pour rappeler à l’Etat, qu’il doit tenir ses engagements PAC 2014 et mettre en paiement tous les engagements financiers en contrepartie des contraintes agricoles. Ceci représente environ 3 millions d’euros, essentiellement pour les MAE, mais aussi le solde de la PMTVA et l’assurance récolte.François Avrard, président de la FNSEA17 a rappelé que «Les MAE ne sont pas une subvention, mais bien une contrepartie à des engagements environnementaux, qui représentent souvent plus qu’un salaire d’exploitant.» De son côté, Cédric Vigneron, secrétaire général de JA17, a souligné que «le marais sans les aides, c’est l’arrêt de l’élevage et l’enfrichement.»Il a également été rappelé à la Préfète, Béatrice Abollivier, que l’Etat ne peut pas d’un côté annoncer une PAC, politique de soutien à l’élevage et ne pas tenir sa part d’engagement. Les éleveurs respectent les contraintes liées au MAE depuis le 15 mai 2014. Celles-ci conduisent à une moindre rentabilité économique, qui au vu de la conjoncture, met à mal l’équilibre des exploitations. Plusieurs exploitants ont ainsi pu faire part directement à la Préfète des difficultés financières de leur exploitation, des frais financiers qu’induisent ce retard de paiement (frais bancaires, pénalité MSA…). Cette rencontre matinale a ainsi permis l’envoi d’une lettre manuscrite de la Préfète au cabinet du ministre de l’agriculture. Béatrice Abollivier s’est aussi engagée à réunir rapidement les banques et la MSA.

Lire la suite dans notre édition du 17 avril

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions �mises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Agriculteur Charentais se r�serve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et r�glements en vigueur, et decline toute responsabilit� quant aux opinions �mises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

Voir tous