L'Agriculteur Charentais 31 décembre 2014 à 08h00 | Par ACA

Ovin : Les demandes d’aide ovine à réaliser entre le 1er et le 31 janvier

Les modalités d’accès à l’aide ovine sont connues. Les éleveurs doivent réaliser leur déclaration via télépac avant le 31 janvier.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Une aide de base sera attribuée aux éleveurs ovins respectant certains critères.
Une aide de base sera attribuée aux éleveurs ovins respectant certains critères. - © JCGutner

L’aide ovine survit à la réforme de la PAC avec une enveloppe financière de 125 millions d’euros. L’aide de base est évaluée à hauteur de 18 €. Ce montant reste indicatif et sans garanti puisqu’il dépend de l’enveloppe restante après application des majorations et des transferts budgétaire entre le 1er et le 2ème pilier. Cette aide de base sera attribuée aux éleveurs respectant les critères d’un plancher de 50 brebis (identique au niveau actuel) et d’un seuil de productivité de 0.4 agneau vendu qui retranscrit le seuil actuel de 0,7 agneau né.

Trois niveaux de majorations possibles
Des compléments d’aide sont possibles et cumulables entre eux selon certaines modalités. Une majoration de 2€ est instaurée pour les 500 premières brebis par exploitation avec une transparence des GAEC. La majoration contractualisation actuelle de 3€  est maintenue. Les éleveurs doivent fournir un prévisionnel, ainsi que les contrats d’engagement pour les adhérents d’organisation commerciale, ou des contrats d’engagements pour plus de 50% de la production avec de 1 à 3 acheteurs pour les ventes directes ou marchés.

Lire la suit dans notre édition du 2 janvier

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Agriculteur Charentais se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

Voir tous

Le chiffre de la semaine
10 420
C'est le nombre d'hectares vendus par la Safer en 2018, à l'occasion de 6052 ventes, pour une valeur de 428M€. Le marché du foncier rural a progressé de 12%. Le marché des terres viticoles est particulièrement dynamique.