L'Agriculteur Charentais 24 janvier 2020 à 11h00 | Par Alexandre Veschini

Oreco continue sa croissance et prépare l’avenir

Oreco représente toujours près de 20 % du stock régional en eaux-de-vie de cognac en dépôt. L’assemblée générale du 11 décembre a confirmé le rôle central de la société.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Jean-Daniel Fougère, président par intérim du conseil d’administration.
Jean-Daniel Fougère, président par intérim du conseil d’administration. - © VC

Oreco est toujours un acteur majeur du stockage des eaux-de-vie de cognac. Jean-Daniel Fougère, président par intérim du conseil d’administration est revenu sur les deux activités du groupe : le stockage des eaux-de-vie et la formation de dégustation (voir encadré)
L’essentiel de l’activité se tourne évidemment sur la partie stockage. C’est une nouvelle année de croissance pour Oreco. « Au 30 juin 2019, les volumes de produits entreposés dans nos chais s’élevaient à 1 377 714 hl volume contre 1 312 512 hl volume au 30 juin 2018, soit une hausse de 5 % », indique le président. Les eaux-de-vie de Cognac représentent 99,98 % du volume total. Et de préciser : « le volume moyen d’eaux-de-vie de Cognac sur la période s’élevait à 897 365 hl d’AP contre 833 480 hl d’AP en 2017-2018 soit une hausse de 7,7 % ».
L’année a également été marquée par de nombreux mouvements entre les sites du groupe pour près de 9,3 % du total des volumes. « Ces mouvements reflètent le déménagement du site de la Pierre-Levée. » Il rappelle également que « trois nouveaux chais de 40 000 hl volume ont été réceptionnés en juillet, en décembre 2018 et en mars 2019 sur le site de Merpins-Bellevue ». Le stockage se fait désormais pour 99,1 % sur l’un des trois sites dont Oreco est propriétaire. La proportion était de seulement 43,3 % du stock en 2009. À l’heure actuelle, l’essentiel du stockage se fait sur le site de Merpins. Avec près de 1,2 million hl volume, il représente 87,1 % du stock.
Sur les dépôts, il est intéressant de noter un phénomène nouveau chez Oreco : la part des viticulteurs déposant sont en hausse « pour la première fois depuis longtemps ». Ils représentent 18,7 % du stock global. La plus grande part provient toujours des négociants, marchands en gros et bouilleurs de profession, qui représente 81,3 % du stock.

La futaille
Enfin, sur la partie futaille, « Oreco dispose d’une capacité de stockage sous bois de 1 489 337 hl volume (81,1 % en fût et 18,9 % en tonneaux) dont 942 261 hl volume appartenant à Oreco. La société dispose également de 74 168 hl volume en cuve inox destinées à la réception et l’expédition des eaux-de-vie et au stockage de la réserve climatique », reprend Jean-Daniel Fougère. Oreco a également renouvelé une partie du parc avec des achats et locations de futaille neuve en tonneaux et fûts et de futaille rousse.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Agriculteur Charentais se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

Voir tous

Le chiffre de la semaine
10 420
C'est le nombre d'hectares vendus par la Safer en 2018, à l'occasion de 6052 ventes, pour une valeur de 428M€. Le marché du foncier rural a progressé de 12%. Le marché des terres viticoles est particulièrement dynamique.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui