L'Union Agricole 04 mars 2021 a 10h00 | Par Laurence Geffroy

« On sera ferme avec ceux qui ne respectent pas la loi Egalim.»

En l'absence du salon de l'agriculture cette année, le ministre Julien Denormandie a entamé un marathon pour aller à la rencontre des agriculteurs. Lundi, il était en Seine-Martime pour visiter le marché d'intérêt national de Rouen et deux fermes du pays de Caux.

Abonnez-vous Reagir Imprimer
Julien Denormandie lors de la visite de l'élevage de Thierry Dennequin à Biville-la-Baignarde. (© L.G.)Reserve aux membres du site Reserve aux membres du site Reserve aux membres du site Reserve aux membres du site Reserve aux membres du site Reserve aux membres du site Reserve aux membres du site Reserve aux membres du site Reserve aux membres du site Reserve aux membres du site Reserve aux membres du site Reserve aux membres du site Reserve aux membres du site Reserve aux membres du site Reserve aux membres du site Reserve aux membres du site Reserve aux membres du site Reserve aux membres du site Reserve aux membres du site

Julien Denormandie a visité lundi 1er mars deux exploitations du pays de Caux, la SCEA Dennequin, à Biville-la-Baignarde et la ferme du Tors à Belleville-en-Caux. La question du prix, après les mobilisations de ces dernières semaines, était au coeur des échanges entre le ministre de l'Agriculture et les professionnels. Thierry Dennequin est éleveur laitier avec une cinquantaine de vaches normandes, il produit 340 000 litres de lait et 30 hectares d'herbe, « la première culture   [...]

 

� Lire la suite sur le site L'Union Agricole

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous