L'Agriculteur Charentais 14 avril 2020 à 14h00 | Par Laurence Guilemin

« On enregistre une hausse de notre activité »

La restauration hors-domicile étant presque à l’arrêt, et de nombreux marchés demeurant fermés, les grandes surfaces tirent leur épingle du jeu.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Les animaux inscrits au concours de Tonnay-Boutonne à l'abattoir de Surgères.
Les animaux inscrits au concours de Tonnay-Boutonne à l'abattoir de Surgères. - © AC

L’approvisionnement ne suscite pas de problème particulier, à Coop Atlantique, selon Bruno Caillaud, responsable de la filière boucherie : « tous nos fournisseurs, abatteurs arrivent à assurer, en viande de boucherie (bœuf, veau, agneau, porc). Nous n’avons pas de rupture. Les abattoirs tournent normalement, pas forcément à plein régime. »
Comme beaucoup d’autres enseignes, « nous assistons à un report des achats dans nos magasins et dans les petites boucheries. Les gens sont confinés prennent leur repas à leur domicile. On enregistre une hausse de notre activité, de notre chiffre d’affaires, de l’ordre d’environ 20 %, en mars, suivant les magasins. C’est tout de même assez conséquent. » Le responsable remarque que leurs clients fréquentent moins les magasins eu égard aux consignés données. Cependant, « le panier moyen a augmenté ». Les petites surfaces sont privilégiées aux hypers, les clients voulant éviter les contacts avec d’autres personnes. Une chose est sûre, c’est que les consommateurs se remettent à cuisiner, à (re)découvrir des produits.

Soutien aux producteurs locaux

Coop Atlantique a aussi fait le choix d’aider des petits producteurs locaux, en asperges, en kiwis. « La non-ouverture de certains marchés les impactent dans leur commercialisation.  On s’organise pour acheter leurs marchandises et la vendre dans nos points de vente. » Un début de partenariat que Bruno Caillaud souhaite voir perdurer : « on compte bien le faire avec ceux qui le veulent, même si chacun a ses filières de commercialisation. »

 

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Agriculteur Charentais se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

Le chiffre de la semaine
10 420
C'est le nombre d'hectares vendus par la Safer en 2018, à l'occasion de 6052 ventes, pour une valeur de 428M€. Le marché du foncier rural a progressé de 12%. Le marché des terres viticoles est particulièrement dynamique.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui