L'Agriculteur Charentais 13 janvier 2021 a 16h00 | Par La rédaction de l'Agriculteur Charentais

Nouvelle dimension pour Océalia

Lors de l'assemblée générale, les responsables de la coopérative sont revenus sur sa fusion avec Natéa, et son rapprochement avec l’entreprise Menguy’s, assurant ainsi le développant des services auprès des adhérents.

Abonnez-vous Reagir Imprimer
Philippe Delusset, le président d’Océalia, et Thierry Lafaye, son directeur général.
Philippe Delusset, le président d’Océalia, et Thierry Lafaye, son directeur général. - © K. Mariot

La fusion opérationnelle comptable, informatique, et métiers d’Océalia avec la coopérative Natéa, a été réalisée en juin et juillet dernier, ont rappelé les responsables de la coop en assemblée générale mi-décembre. Le territoire d’Océalia est ainsi passé de 5 à 8 départements avec l’ajout des 3 départements du Limousin. Elle regroupe désormais
10 000 adhérents. « Cette fusion vient renforcer notre pôle Élevage et notamment l’activité approvisionnements et services auprès des éleveurs, mais aussi l’activité Jardineries avec la filiale Espace Vert du Limousin, portant notre réseau à 64 magasins sous enseigne Gamm Vert. La fusion avec Natéa, c’est aussi l’opportunité de renforcer le poids d’Océalia au sein du groupe Alicoop, et d’assurer une meilleure coordination des offres produits et services destinés aux éleveurs. Il en est de même avec Durepaire, filiale Océalia et Alicoop, spécialisée sur le marché des fibres, des micro-ingrédients et de la bioénergie », indique le communiqué de presse d’Océalia.
Cette fusion vient s’ajouter à l’acquisition par Océalia, il y a un an, de la société Menguy’s, spécialisée dans le snacking de graines salées et de produits pour l’apéritif. « Cela illustre notre volonté d’aller chercher de la valeur en aval et d’identifier de nouveaux relais de croissance pour mieux soutenir les métiers traditionnels de la coopérative, et donc nos adhérents, tout en continuant à assurer la mutation de notre modèle collecte/appro dans de bonnes conditions », commentent les élus qui ont aussi créé Soléo Expertises en partenariat avec Soléo Développement, fonds d’investissement en direction de l’élevage.

Retour économique vers les adhérents

Avec un volume céréales de 1,5 Mt, Océalia enregistre une récolte se situant dans la bonne moyenne historique grâce aux bons rendements de la collecte d’été, après 2 années plus difficiles en 2016 et 2018. « Nous avons pu restituer 14,1 millions d’euros en compléments de prix pour nos adhérents. »
Le résultat de la coopérative se situe à 3,90 M€ pour un EBE à hauteur de 2,6 % du chiffre d’affaires, « malgré des coûts exceptionnels liés à la fusion et à la situation sanitaire ». Par ailleurs, le groupe coopératif annonce une contribution des filiales « très positive », « avec en particulier des performances historiques pour les jardineries et la filiale pop corn, ainsi qu’une intégration réussie de Menguy’s pour un premier exercice de 9 mois. Seules les filiales de commercialisation de vins et spiritueux et d’œnotourisme sont en retrait, car fortement impactées par la crise sanitaire et le quasi arrêt des exportations pendant plusieurs mois. » Le chiffre d’affaires du Groupe s’élève à 780 M€ avec un EBE de 3,4 % du chiffre d’affaires, en forte hausse par rapport à l’exercice précédent, et un résultat net de 6,10 M€.
Les responsables d’Océalia ont expliqué que « dans le contexte de mutation de l’agriculture vers une limitation des intrants issus de la chimie, où les risques pour les cultures augmentent », ils vont redoubler d’effort pour renforcer leur accompagnement de leurs adhérents avec de nouveaux services. Une offre qui se voit complétée par le lancement de la plateforme Aladin, en collaboration avec InVivo. Ce nouveau canal de distribution des approvisionnements auprès des adhérents veut devenir « rapidement la plus grande plateforme digitale agricole française. »

 

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Agriculteur Charentais se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,