L'Agriculteur Charentais 08 avril 2020 à 15h00 | Par Laurence Guilemin

Marchés, réseaux sociaux, les ‘‘systèmes D’’ prolifèrent

Si les marchés ouverts sont désormais fermés, des dérogations sont possibles. Commerçants et agriculteurs multiplient les initiatives pour assurer un débouché à leur production.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Jeudi 26 mars, producteurs et commerçants artisans ont répondu présents au marché de Montendre.
Jeudi 26 mars, producteurs et commerçants artisans ont répondu présents au marché de Montendre. - © CB

Alors que des mesures se sont durcies pour le confinement, le Premier ministre Édouard Philippe a annoncé en début de semaine que « les marchés ouverts seront fermés mais les préfets, sur avis des maires, pourront déroger à cette interdiction ». Lieu de vie, d’achats, d’échanges, de rencontres, les marchés sont un peu ‘‘le poumon’’ dans les villages. Ce jeudi, à Montendre, les habitants ont pu profiter des producteurs locaux et des artisans proposant des fruits, des légumes, de la viande. Au total, ils étaient une quinzaine. Barrières de sécurité, marquage au sol pour respecter la distance entre les clients, tout est là. Les stands sont ainsi tous du même côté de la voie publique, à 3 mètres de distance voire 8 mètres pour ceux qui connaissent une affluence plus importante. Certes, ce n’était pas la foule des grands jours, mais il était important de maintenir ce moment. La police municipale effectue des patrouilles afin de bien vérifier le respect des distances. Déjà, la semaine dernière, le sous-préfet de Jonzac, Jérôme Aymard, était venu voir le marché et le dispositif déjà mis en place. Par la suite, le maire, Patrick Giraudeau, a déposé une dérogation auprès du préfet. En maintenant le marché, c’est aussi une façon de soutenir les producteurs qui  répondent présents depuis de nombreuses années. Certains n’ayant que ce seul moyen de commercialisation.

Produits frais de proximité

À la Chambre d’agriculture, on en appelle aux commerçants, à la grande distribution, aux maires, pour permettre la mise en marché des produits agricoles locaux. « Cela répondra d’une part aux besoins des consommateurs, mais aussi permettra d’encourager les producteurs locaux qui pourront ainsi continuer à nous fournir en produits frais et de proximité après la crise. » D’ailleurs, depuis quelques jours, des GMS collaborent avec des producteurs locaux pour acheter leurs produits de saison  et les mettre en avant dans leurs magasin.

La Chambre d’agriculture, avec l’aide du Conseil départemental, organise une mise en relation entre producteurs et vendeurs pour éviter la perte de production alors que des rayons sont vides dans les magasins. « De nombreux producteurs ont des produits disponibles chez eux mais qu’il est difficile de mettre en marché avec les problèmes de transports et de distribution. La mévente les mettrait dans une situation difficile alors que la demande est là. Après la fermeture des restaurants, des restaurants d’entreprise et des cantines scolaires, l’arrêt de certains marchés locaux de plein air va à nouveau réduire l’offre compromettant le développement de l’économie de proximité tant recherchée par nos concitoyens », indique la Chambre d’agriculture.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Agriculteur Charentais se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

Voir tous

Le chiffre de la semaine
10 420
C'est le nombre d'hectares vendus par la Safer en 2018, à l'occasion de 6052 ventes, pour une valeur de 428M€. Le marché du foncier rural a progressé de 12%. Le marché des terres viticoles est particulièrement dynamique.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui