L'Agriculteur Charentais 05 septembre 2019 à 13h00 | Par La rédaction de l'Agriculteur Charentais

Marais du secteur Charente-Seudre : un sabotage rend l'eau impropre pour le bétail

Selon le Département, le retour à la normale n'interviendra pas avant plusieurs semaines.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Les secteurs touchés sont les marais de Moëze, Montportail, Saint-Agnant, Saint-Jean-d'Angle et Marennes-Brouage.
Les secteurs touchés sont les marais de Moëze, Montportail, Saint-Agnant, Saint-Jean-d'Angle et Marennes-Brouage. - © AC

Le Département de Charente-Maritime a émis une alerte ce 5 septembre pour les éleveurs de bétail des marais du secteur Charente-Seudre. L'eau a été rendue impropre à la consommation animale suite à un sabotage intervenu pendant le week-end des 31 août et 1er septembre. "Des personnes mal intentionnées ont manoeuvré les vannes de l'ouvrage de sortie à la mer du canal Charente-Seudre", indique le communiqué du Département. Conséquence : une entrée d'eau salée, en cette période de grandes marées.

Les secteurs touchés sont les marais de Moëze, Montportail, Saint-Agnant, Saint-Jean-d'Angle et Marennes-Brouage.

Le Département indique avoir pris des mesures pour "contenir puis réduire" la salinité du réseau d'irrigation des marais, mais l'absence de pluies d'ici aux prochaines grandes marées laisse envisager un retour à la normale dans plusieurs semaines seulement.

"Les éleveurs sont donc invités à prendre leurs dispositions afin de déplacer le bétail situé dans les secteurs concernés ou à alimenter leurs bêtes en eau douce autrement que par les canaux des marais", indiquent les autorités.

Une plainte a été déposée auprès de la gendarmerie.

Les zones de marais Charente-Seudre.
Les zones de marais Charente-Seudre. - © Département de la Charente-Maritime

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Agriculteur Charentais se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

Voir tous

Le chiffre de la semaine
23 000
C'est le nombre d'exploitations produisant des céréales à paille en Nouvelle-Aquitaine.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui