L'Agriculteur Charentais 04 mars 2021 a 16h00 | Par Kévin Brancaleoni

Machinisme : Ballanger en passe d'être racheté par Serco

Le groupe suisse, déjà implanté dans la Vienne, est entré en négociation exclusive avec l'entreprise charentaise-maritime, ainsi qu'avec son associé charentais Angoulême Matériel Agricole.

Abonnez-vous Reagir Imprimer
Le siège du groupe Ballanger, à Aigrefeuille-d'Aunis.
Le siège du groupe Ballanger, à Aigrefeuille-d'Aunis. - © AC

Évolution en vue sur le marché local du machinisme agricole. Le groupe Serco, qui possède dans la Vienne la société Dousset Matelin, a annoncé par communiqué le 3 février être entré en négociation exclusive en vue de l'achat du fournisseur de matériel agricole Ballanger, bien connu des agriculteurs d'Aunis et de Saintonge.
Fondé en 1940 par René Ballanger à St-Médard-d'Aunis, le groupe, installé depuis 1953 à Aigrefeuille-d'Aunis, possède aujourd'hui deux autres concessions en Charente-Maritime, à St-Jean-d'Angély et Mazerolles, et deux de plus en Deux-Sèvres, à Mazières-en-Gâtine et Prahecq. Depuis 2014, il s'est rapproché du charentais Angoulême Matériel Agricole (AMA), implanté à Vars et Bardenac, qui fait aussi partie de ces négociations. Ballanger emploie aujourd'hui 150 salariés.
De son côté, le groupe Serco appartient à la coopérative agricole suisse Fenaco (pour Fédération nationale des coopératives), qui revendique plus de 7 milliards de francs suisses (environ 6,5 milliards d'euros) de chiffre d'affaires annuel (2019). L'implantation de Serco en Poitou-Charentes a débuté en 2016, avec l'acquisition du fournisseur de matériel Dousset Matelin, implanté à Neuville-du-Poitou (86).

Un rapprochement autour de la marque Claas

Point commun entre ces structures : il s'agit de concessionnaires de la marque Claas. Serco est l'importateur exclusif de la marque en Suisse et au Liechtenstein. De son côté, Ballanger a vendu son premier matériel Claas en 1952, et est devenu concessionnaire en 1954. Si le groupe s'est tourné dix ans plus tard vers Renault Tracteurs, il est revenu vers Claas en 2004 quand celui-ci est devenu l'actionnaire majoritaire du constructeur français.
« Les modèles économiques de Ballanger, AMA et Dousset Matelin présentent de nombreuses similitudes », souligne le communiqué de Serco. « Leurs zones géographiques d'activité se complètent par leur proximité immédiate. Ce regroupement devrait permettre la mise en oeuvre de synergies décisives, par exemple dans les domaines des finances, de l'administration, de l'informatique, du marketing et de la digitalisation. » Pour Olivier Ballanger, cité dans le communiqué, « la solution que nous visons nous permettrait d'intégrer nos entreprises familiales dans une structure de groupe prometteuse ». « À l'avenir, il est envisagé de regrouper Ballanger, AMA et Dousset Matelin sous la houlette de Serco France SAS », indique le groupe Serco. « Les trois entreprises conserveront une identité propre. La direction du groupe d'entreprises serait confiée à Werner Berger en tant que président de Serco France. À ses côtés, Olivier Ballanger deviendrait directeur général de Serco France au sein du comité de direction. »

 

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Agriculteur Charentais se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,