L'Agriculteur Charentais 29 septembre 2016 à 08h00 | Par l'Agriculteur Charentais

Lorsque l’architecture conçoit les relations entre employés

Crédit agricole Installés depuis mi septembre dans le nouveau bâtiment de La Rochelle-Lagord, les 550 collaborateurs éprouvent un nouveau management.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © AC

Nous avons poussé la porte. Bien grand mot dans la mesure où ce sont des portes automatiques. C’est vaste, blanc, doté de la chaleur d’un plancher blond et d’un grand escalier en colimaçon. Les étages se ressemblent tous, couloirs blancs, espace de bureaux en «open space», des vis-à-vis, conçu pour être conviviaux et facilitateurs de communication entre collègues. Un concept déjà éprouvé dans la rénovation des agences. La caisse de Crédit agricole a pris possession de ses nouveaux murs, à La Rochelle-Lagord. Quelques camionnettes et ouvriers finalisent les finitions, l’auditorium de 500 places notamment. Cinq étages en X, dus au cabinet d’architectes parisiens les studios Ory et associés, dirigé par Jean-Jacques Ory. Selon cet architecte,  «la conception de la modernité passé par une empathie avec l’environnement.» Il le démontre. D’abord parce que le site, un ancien terrain militaire était choisi par l’ancienne direction de la CdA de La Rochelle comme lieu de haute technicité environnementale. Et le nouveau siège de la caisse régionale, regroupant ceux de Niort et de Saintes, y répond. Le bâtiment est à «énergie positive» : c’est-à-dire qu’il restitue plus d’énergie qu’il n’en utilise.

 

lire la suite dans notre édition papier du 23 septembre.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Agriculteur Charentais se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

Le chiffre de la semaine
37 Mt
Le service statistique du ministère de l’Agriculture a estimé le 9 juillet la récolte 2019 de blé tendre en hausse, sans toutefois prendre en compte la canicule de fin juin qui « pourrait affecter les rendements ». « La production de blé tendre atteindrait 37 Mt : elle augmenterait sur un an (+8,5 %) et par rapport à la moyenne 2014-18 (+3,6%) », selon une note. Un bon rendement est prévu, à 73,7 q/ha (+3,9 q/ha par rapport à 2018), supérieur de 5% à la moyenne quinquennale. « La récolte de blé dur subit une chute de 18,6% en un an, sous l’effet du recul des surfaces » à 271 000 ha (-23,4%), leur plus bas niveau depuis 1997, poursuit Agreste. Avec 3,9 Mt, « la production d’orge de printemps est en forte progression (+27,2 % sur un an) essentiellement grâce à la hausse de la sole ».

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui