L'Union du Cantal 27 mai 2020 à 08h00 | Par R. Saint-André

Les vétérinaires veillent à une télémédecine qui ne pénalise pas le maillage rural

Le gouvernement vient d’autoriser l’expérimentation de la télémédecine vétérinaire. Éric Février, président du syndicat départemental des pratiquants libéraux, réagit.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Depuis son cabinet de Saint-Mamet-la-Salvetat, pratique déjà du conseil par téléphone.
Depuis son cabinet de Saint-Mamet-la-Salvetat, pratique déjà du conseil par téléphone. - © UC

Depuis un décret paru au JO le 6 mai, les vétérinaires sont autorisés à expérimenter la télémédecine durant 18 mois. En charge du suivi de cet essai, le Conseil national de l’ordre des vétérinaires remettra un rapport d’ici fin 2021, en vue d’une possible pérennisation.

Dans le Cantal, Éric Février, président du syndicat des vétérinaires libéraux, reste très prudent. Si le dispositif est intéressant pour le renouvellement des générations de professionnels, il faudra encadrer sa mise   [...]

 

» Lire la suite sur le site L'Union du Cantal

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

Le chiffre de la semaine
10 420
C'est le nombre d'hectares vendus par la Safer en 2018, à l'occasion de 6052 ventes, pour une valeur de 428M€. Le marché du foncier rural a progressé de 12%. Le marché des terres viticoles est particulièrement dynamique.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui