L'Agriculteur Charentais 23 juillet 2020 à 14h00 | Par Kévin Brancaleoni

Les Trois Monts, une escapade nature dans la Double Saintongeaise

L’extrémité sud de la Charente-Maritime offre, loin de la mer, un bain de verdure où l’on peut profiter du calme ou de nombreuses activités.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
L’ancienne carrière St-Georges accueille un site retourné à l’état naturel avec de magnifiques eaux turquoise.
L’ancienne carrière St-Georges accueille un site retourné à l’état naturel avec de magnifiques eaux turquoise. - © Office de tourisme de Haute-Saintonge / V. Sabadel

C’est un petit territoire niché entre le sud de la Charente, le nord de la Gironde et la Dordogne, qui ne ressemble en rien au reste de la Charente-Maritime. Ici, pas de plaines ni de marais, pas de mer ni d’îles. Le canton des Trois Monts, extrémité méridionale de la Saintonge, présente à ses visiteurs un aspect rustique, authentique même, où le calme est roi. Il doit son nom aux trois principales communes du secteur : Montendre, Montlieu-la-Garde et Montguyon, qui sont autant d’étapes sur la route menant de Périgueux à Royan. Dans un département aussi touristique que la Charente-Maritime, le secteur détonne. « L’offre en hébergements touristiques n’est pas très élevée en volume », concède David Guilbot, directeur de l’Office de tourisme de Haute-Saintonge. Les Trois Monts jouent plutôt la carte du tourisme de proximité, pour une journée ou un week-end « essentiellement nature ».

La forêt à l’honneur

Elle est d’ailleurs au cœur de l’un des plus récents sites du département, Mysterra, un complexe de labyrinthes en plein air situé à Montendre. « Le parc est ouvert pour la troisième année », explique David Guilbot. « Sur place, les visiteurs peuvent accéder à une demi-douzaine de labyrinthes végétaux, chacun avec une thématique. » L’aventure, l’art, les sens ou les enquêtes policières sont au cœur des différentes activités. Grâce à une application à télécharger sur leur téléphone, les visiteurs peuvent travailler à la résolution d’énigmes. Le concept se veut bien différent des traditionnels labyrinthes de maïs. « On n’est pas du tout là-dessus. Le maïs, c’est très éphémère, ça fonctionne sur juillet-août, quand les plants sont assez hauts. Là, on est dans une forêt de pins. C’est une vision du labyrinthe végétal sur un plus long terme. » Le site est ouvert de Pâques à la Toussaint les week-ends, et toute la semaine pendant les vacances scolaires.
Les touristes en quête d’une nature plus authentique peuvent se rendre à la Maison de la Forêt, à Montlieu-la-Garde. Là, en bordure de la nationale 10 (Axe Bordeaux-Angoulême), le point d’information accueille voyageurs et locaux depuis 1994. C’est l’endroit idéal pour se renseigner sur les Trois Monts, mais aussi pour découvrir la Double Saintongeaise, partie charentaise-maritime de l’immense forêt qui s’étend dans ce secteur de la Nouvelle-Aquitaine. Des panneaux d’explication et un parc aménagé d’une vingtaine d’hectares permettent de découvrir la faune et la flore des bois, mais aussi les activités sylvicoles. « Nous avons une vingtaine d’espaces clôturés, avec des thématiques », explique Dominique Sylvestre, la gestionnaire du site. À l’entrée se trouve une tour de surveillance des feux de forêts, à laquelle le public peut accéder, jusqu’au troisième étage, pour avoir un panorama étendu sur les Trois Monts. Le secteur peut aussi être exploré à pied. Au départ de Clérac, la Voie Verte, ancienne ligne de chemin de fer réaménagée, propose 34 kms de promenade en direction de Barbezieux, accessibles aux vélos comme aux piétons, sous une voute arborée.

L’exotisme grâce au kaolin

Pour ceux qui rêvent d’une nature un peu plus exotique, il faut se rendre au Fouilloux, à la carrière St-Georges. Pendant des dizaines d’années, le site a servi à l’extraction d’une argile blanche, le kaolin, jusqu’à l’arrêt de l’activité en 2014. Depuis, la nature y reprend peu à peu ses droits. L’endroit est accessible aux touristes pendant toute la période estivale. « Ces carrières sont la première étape d’un espace muséographique sur le kaolin », révèle David Guilbot. Une maison dédiée devrait ouvrir l’an prochain à Montguyon. La blancheur du kaolin présent dans le sol a donné à l’eau une éclatante couleur turquoise, une touche d’exotisme. Et si l’envie de se baigner vous prend, il est toujours possible de faire une petite excursion en-dehors des Trois Monts, vers Jonzac où le centre aquatique des Antilles offre à l’année la possibilité de se prélasser dans l’eau chaude.

 

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Agriculteur Charentais se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

Voir tous

Le chiffre de la semaine
10 420
C'est le nombre d'hectares vendus par la Safer en 2018, à l'occasion de 6052 ventes, pour une valeur de 428M€. Le marché du foncier rural a progressé de 12%. Le marché des terres viticoles est particulièrement dynamique.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui