L'Action Agricole Picarde 07 avril 2020 à 16h00 | Par Alix Penichou

Les horticulteurs dans le flou, malgré la vente de plants

Dans ce contexte de confinement, les plants potagers ont été classés «achats de première nécessité», ce qui autorise les horticulteurs à ouvrir à nouveau. Mais en pratique, ce n’est pas si simple.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
La vente des plants potagers est considérée comme un achat de première nécessité, donc les horticulteurs peuvent ouvrir à nouveau. Mais difficile pour eux de faire respecter les mesures barrières…
La vente des plants potagers est considérée comme un achat de première nécessité, donc les horticulteurs peuvent ouvrir à nouveau. Mais difficile pour eux de faire respecter les mesures barrières… - © Serre de Villers-Campsart

«La vente des plants potagers est considérée comme un achat de première nécessité», a annoncé la secrétaire d’État auprès du ministre de l'Économie Agnès Pannier-Runnacher le 1er avril, en réponse а une question du sénateur Emmanuel Capus (Maine-et-Loire, Les indépendants). Cette décision ouvre la voie а la réouverture des établissements vendant ces produits. Mais ses modalités d'application restent floues, ou en tout cas à   [...]

 

» Lire la suite sur le site L'Action Agricole Picarde

Le chiffre de la semaine
10 420
C'est le nombre d'hectares vendus par la Safer en 2018, à l'occasion de 6052 ventes, pour une valeur de 428M€. Le marché du foncier rural a progressé de 12%. Le marché des terres viticoles est particulièrement dynamique.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui