L'Agriculteur Charentais 21 février 2019 à 14h00 | Par Bernard Aumailley

Les coops créent Aquitabio

Depuis avril 2018, des coopératives régionales s’orientaient vers le bio. Une structure commune vient de naître.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Les fondateurs de la nouvelle structure Aquitabio.
Les fondateurs de la nouvelle structure Aquitabio. - © Aquitabio

Après le lancement d’un premier partenariat stratégique entre les coopératives Sèvre et Belle, Cap Faye-sur-Ardin, et Océalia en avril 2018, la dynamique régionale initiée autour du bio se renforce et se développe avec la création de la SAS Aquitabio, dont l’objet est « la commercialisation, le stockage, la transformation et la livraison de toutes productions végétales issues de l’agriculture biologique et notamment de céréales, d’oléagineux, de protéagineux produits par les associés ou leurs membres. » Cette nouvelle structure a été annoncée publiquement mercredi. Aux trois coopératives partantes de 2018 se sont joints la coopérative CEA de Loulay, l’Union Entente des coopératives (9 coopératives de Charente-Maritime, Charente et Deux-Sèvres*) et Natea, la coopérative associée à Océalia.
La nouvelle structure sera présidée par Philippe Merle, le directeur du pôle agriculture à Océalia. « Aquitabio, une SAS, traduit la volonté commune des partenaires d’agir de façon plus cohérente et structurée en faveur du développement de l’agriculture biologique sur leurs territoires respectifs. » Ainsi espère-t-on faire progresser les conversions dans les coopératives. La SAS projette de construire un silo spécifique dans les environs de Niort. « Au sein de la SAS Aquitabio, la relation avec les adhérents producteurs reste du domaine et de la responsabilité de chacune des coopératives partenaires. » Charge à Aquitabio de coordonner l’agréage, le stockage, la livraison et la commercialisation des productions issues de l’agriculture biologique locale.
Dans l’actionnariat d’Aquitabio, on trouve donc Sèvre et Belle, 600 adhérents pour 80 000 t collectées, la coopérative Cap Faye-sur-Ardin, 250 adhérents, 50 000 t collectées dans un secteur d’élevage, le groupe Océalia 7 200 adhérents, 1,5 Mt collectées dont 8 000 t en bio, CEA Loulay, 450 adhérents, 125 000 t collectées dont 1700 t en bio, l’Union Entente des coopératives, 2000 adhérents, 400 000 t collectées.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Agriculteur Charentais se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

Le chiffre de la semaine
10 420
C'est le nombre d'hectares vendus par la Safer en 2018, à l'occasion de 6052 ventes, pour une valeur de 428M€. Le marché du foncier rural a progressé de 12%. Le marché des terres viticoles est particulièrement dynamique.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui