L'Oise Agricole 11 juin 2021 a 12h00 | Par Agence de presse

Le GNR maintenu jusqu'au 1er janvier 2023

La crise économique touchant de plein fouet le secteur des travaux publics, par le ralentissement de l'économie et désormais la raréfaction des matériaux, le gouvernement vient d'annoncer un nouveau report de la suppression du GNR au 1er janvier 2023. Analyse des conséquences de cette annonce avec Luc Smessaert, agriculteur à Roy-Boissy (60) et vice-président de la FNSEA.

Abonnez-vous Reagir Imprimer
La suppression du GNR interviendra au 1er janvier 2023 au lieu du 1er juillet 2021 comme cela était initialement prévu par le gouvernement.
La suppression du GNR interviendra au 1er janvier 2023 au lieu du 1er juillet 2021 comme cela était initialement prévu par le gouvernement. - © Agence de presse

Quelles en sont les conséquences pour les exploitants agricoles ?

D'un point de vue général, nous comprenons le choix du gouvernement, de suivre les injonctions économiques d'un secteur lourdement touché par la crise. Malgré la nécessité de la transition écologique, il est capital que cette évolution s'adapte au rythme de ces entreprises. Mais, une fois de plus, ce calendrier a été pensé et acté en   [...]

 

� Lire la suite sur le site L'Oise Agricole