L'Agriculteur Charentais 25 janvier 2013 à 20h14 | Par l'Agriculteur Charentais

LAIT - Agrial et Eurial, projet de fusion dans le grand Ouest laitier

De nouveau remue-ménage dans le monde laitier : deux coopératives annoncent leur fusion prochaine d’une partie de leurs activités. Ils deviendraient le second groupe français.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Les signataires
Les signataires - © A-C
Ce 18 janvier, à l’issue d’un comité central d’entreprise exceptionnel, les coopératives Agrial et Eurial viennent d’annoncer leur rapprochement, devant déboucher sur une fusion de leurs activités laitières d’ici deux ans. Eurial est un grand et ancien groupe fromager, qui transforme un milliard de litres de lait par an, dont 20 Ml de lait de chèvres. Il avait été écarté d’un projet de rapprochement avec le groupe GLAC dans les années 2011 et 2012, au profit de Bongrain. Agrial, lui, est un nouveau venu sur le lait. Eurial a réalisé en 2011 un chiffre d’affaires de 900 M€ dont 23 % à l’export, 11 M€ de résultats d’exploitation et 20 M€ de capacité d’autofinancement. D’origine normande, Agrial, basée à Caen, est surtout connu pour ses activités en légumes, avec la marque Florette, et en cidre, avec la marque Loïc Raison, deux marques leaders sur leurs marchés. Agrial est entré récemment dans le monde du lait, en reprenant les activités de collecte de l’ancienne ULN (Union laitière normande), puis en créant Senagral avec l’entreprise Senoble, qui a une entreprise de transformation à Aytré près de La Rochelle.
La coopérative Agrial a réalisé un chiffre d’affaires de 2,7 milliards d’euros en 2011, dont 16 % hors de France avec 7 500 salariés dans les légumes, les boissons, la volaille et le lait. Elle affiche un résultat net de 38 ;4 M€. Elle collecte 965 Ml de lait.
Après consultation de l’autorité de la concurrence, la branche laitière d’Agrial, baptisée Filaé, devrait donc rejoindre Eurial. Il devrait y avoir un échange de participations respectif de 30 %. Agrial Entreprise va entrer au capital d'Eurial à hauteur de 30 %, tandis que ce dernier va prendre une participation du même niveau dans Filaé, holding laitier d'Agrial. Le nouveau siège sera à Nantes. Eurial a 19 sites industriels totalisent 3.600 salariés. «D’ici à deux ans, une fois que nous aurons engagé les processus de rapprochement, Eurial absorbera Filaé. Agrial Entreprises et les coopératives agricoles d’Eurial en seront les actionnaires», a expliqué Olivier Prételat, directeur d’Eurial.
La nouvelle entité constituera à terme le deuxième groupe laitier coopératif français, et le sixième opérateur laitier français, derrière Sodiaal. Dans un communiqué commun, les deux coopératives déclaraient : «cette fusion va permettre la constitution d’un grand pôle laitier à l’échelon national, situé dans le grand ouest, un des plus importants bassins de production européen. Nos activités sont complémentaires et vont bâtir un ensemble cohérent.» Elles poursuivaient : «En amont, la collecte de lait dépassera 2 milliards de litres, auprès des 5 200 adhérents livreurs des deux coopératives, sur un territoire couvrant la Basse Normandie, les Pays de la Loire, la Bretagne, la région Poitou-Charentes et la région Centre. La continuité territoriale des zones de collecte d’Agrial et d’Eurial permet de constituer un large bassin homogène à fort potentiel. »
Le début d’une restructuration plus large
Selon Olivier Prételat, interrogé par Les Echos, «l'opération réunit deux groupes complémentaires et non concurrents pour un rapprochement sans suppressions d'emplois». Préparant l’après 2015, avec la nécessité de trouver des marchés pour les 5.200 adhérents, les deux coopératives sont déterminées à accroître leur production. «Eurial réalise déjà 23 % de ses ventes à l'export et dispose de trois sites industriels hors de France dont, récemment, une usine de fromage de chèvre près de New York. Séparément, nous n'avions pas la taille suffisante, ce qui pouvait être préjudiciable pour nos projets à moyen terme», explique Ludovic Spier, le directeur général d'Agrial aux Echos. «Ce rapprochement va nous permettre de générer des économies d’échelles, en matière de recherche et développement, logistique ou marketing», a déclaré, à L’Usine Nouvelle, Olivier Prételat. Le dirigeant d’Eurial stigmatise la conjoncture dans laquelle s’inscrit ce rapprochement, à l’heure où Sodiaal ferme des usines en France en lait UHT : aucune fermeture d’usine, ni de suppression de poste. «Nous sommes sur des activités totalement complémentaires», souligne Olivier Prételat. Selon lui, cette opération pourrait en entraîner d’autres. «Nous pourrons générer des moyens supplémentaires et continuer à faire de la croissance externe», affirme-t-il. Il ajoute : «la nécessité de réaliser des synergies et d’autres rapprochements dans le secteur pour lui permettre de mieux s’armer dans la concurrence européenne.»
Côté transformation, la nouvelle entité devrait transformer et commercialiser des fromages de chèvre, où Eurial avec sa marque Soignon occupe une position importante depuis dix ans, mais aussi des produits laitiers ultra-frais, avec Senagral, quatrième opérateur français de ce secteur et numéro 1 des marques distributeurs (MDD), et enfin, des fromages ingrédients : notamment la mozzarella, activité dans laquelle Eurial est le premier producteur français. Dans ce domaine, Eurial devrait produire 33.000 tonnes de mozzarella dans son usine d'Herbignac (Loire-Atlantique). 60 % des volumes de ce fromage à pizza sont exportés, dont une bonne part en Italie. Ces deux coopératives, toutes les deux en très bonne santé financière, ont ainsi pour objectif de préparer l’après 2015, et de conforter leurs débouchés, en particulier sur les marchés à l’export. Pour les deux dirigeants, c’est sur ce secteur que se situent les marges de progression et les meilleurs gages de la pérennité des exploitations de leurs coopérateurs.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Agriculteur Charentais se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui