L'Agriculteur Charentais 04 avril 2019 à 14h00 | Par Laurence Guilemin

La proximité, l'atout d'Agri Large

Agri Large, basée à Archigeay, était au rendez-vous du concours bovins de Tonnay-Boutonne ce lundi 1er avril. L'entreprise propose du matériel agricole mais aussi des services, le tout basé sur la proximité, la réactivité et le relationnel.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
L'équipe d'Agri Large se veut réactive face aux demandes des agriculteurs.
L'équipe d'Agri Large se veut réactive face aux demandes des agriculteurs. - © AC

Parmi les entreprises qui étaient présentes au concours bovins de Tonnay-Boutonne, ce lundi 1er avril, Agri Large. Elle a apporté dès vendredi 29 mars du matériel sur le site de la Coop de Tonnay Boutonne,  à savoir un round-baller et une mélangeuse. « C’est l’événement du canton. On se doit d’y être. Beaucoup d’éleveurs y seront », souligne Samuel Rollier, qui a repris depuis novembre 2018 l’entreprise, située à Archingeay. « Elle existe depuis 34 ans. L’équipe technique est la même depuis 10 ans », précise le nouveau patron qui a aussi la casquette de commercial. On compte ainsi trois ouvriers, un apprenti et depuis quelques semaines une secrétaire à mi-temps.
Agri Large travaille avec la centrale d’achat Scar. « Nous  proposons du matériel agricole, notamment à destination du monde de l’élevage. Cela va du rabot à lisier jusqu’à la mélangeuse automotrice. Pour la partie céréales, nous avons tout le matériel d’accompagnement aussi bien en bio qu’en conventionnel. Nous avons aussi une grosse activité sur la partie service après-vente et notamment la ferronnerie-serrurerie », présente Samuel Rollier. Pour cette activité, il reconnaît qu’il « a la chance d’avoir un ouvrier qui conçoit tout ce qui est blindage, tôle de protection, portails pour les particuliers. » Les agriculteurs le sollicitent régulièrement. « Vu la conjoncture, les cours des céréaliers, les agriculteurs préfèrent faire réparer que renouveler le matériel. Ils veulent que cela  perdure », reconnaît Samuel Rollier.
Dans ses locaux, l’entreprise propose aussi un libre-service pour la partie élevage, agricole, motoculture de plaisance.
Ayant travaillé préalablement chez un concessionnaire de matériel agricole et habitant Tonnay-Boutonne, Samuel Rollier connaît le territoire et le monde agricole. Sa philosophie tient en trois mots : proximité, réactivité et relationnel. La clientèle de son entreprise rayonne dans un périmètre de 15-20 kms avec 90 % d’agriculteurs et 10 % de particuliers. « Je ne souhaite pas m’étendre plus loin. On préfère faire bien autour de chez nous. »  Autre force, celle d’être ouvert du lundi au samedi midi. Agri Large réalise aussi des dépannages sur les exploitations. « Nous avons deux camions ateliers. Nous allons jusqu’à Royan et nous intervenons dans la journée. » Il souligne que malgré la conjoncture en élevage, il y a tout de même « un peu d’engouement ». « Les éleveurs sont lassés. Beaucoup me disent que côté prix, ils ne sont pas payés plus cher qu’il y a 30 ans, mais que les charges ont augmenté. » Il note tout de même que « certains élevages marchent bien ». 
Afin de toucher une clientèle plus jeune, Agri Large est sur les réseaux sociaux. Depuis ce 1er avril, elle dispose même d'un site internet, « un passage obligé » selon lui. Un outil de communication qui lui permettra de renforcer ses ambitions, à savoir « développer le commerce de machines agricoles, fidéliser les clients, assurer un maximum de services et perdurer sur le service de proximité. » Cela passera aussi peut-être par une participation à la prochaine fête de la Terre organisée, par les Jeunes Agriculteurs, en août, à Matha.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Agriculteur Charentais se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

Le chiffre de la semaine
600 000
C'est la surface, en ha, de maïs (toutes variétés confondues) en Nouvelle-Aquitaine. La région cultive environ 30 % du maïs français. La Charente-Maritime est au 3ème rang régional, derrière les Landes et les Pyrénées-Atlantiques.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui