L'Agriculteur Charentais 17 octobre 2019 à 11h00 | Par Gérard Seguin

L'Université des Spiritueux fait peau neuve

La première pierre de la future Université des Spiritueux de Segonzac a été posée le 8 octobre dernier. Elle symbolise le développement de l'enseignement supérieur en Charente.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Malgré la pluie, élus et sous-préfète ont posé la première pierre.
Malgré la pluie, élus et sous-préfète ont posé la première pierre. - © VC

Situé au coeur de la capitale de la Grande-Champagne, dans un ancien bâtiment du négociant Richard, le « plus petit campus de France » va grandir. Depuis son installation ici dans les années 80, les locaux avaient forcément pris un petit coup de vieux et une restauration s'imposait.
Il regroupe des espaces dévolus aux formations universitaires, le Centre International des Spiritueux (CIDS) et sa fameuse Spirithèque (2 000 bouteilles originales) et une salle de dégustation. Autrefois propriété de la commune de Segonzac, les bâtiments ont été cédés à Grand Cognac en 2017. Le propriétaire des locaux consent un bail pour l'utilisation du campus par le Centre Universitaire de la Charente, lequel conventionne, notamment avec l'Université de Poitiers, pour que soient délivrées sur le site des formations en lien avec la filière des spiritueux.
La rénovation des locaux vise à offrir un environnement d'étude et de recherche à la hauteur des enjeux économiques de la filière vins et spiritueux pour le territoire et d'autre part l'image des spiritueux, au premier rang desquels figure bien sûr le cognac.

Au coeur d'un écosystème

Restructuration du bâtiment et extension pour augmenter fonctionnalité et capacité d'accueil en le rendant accessible à tous sont au programme avec des travaux qui vont se dérouler durant environ un an. Dans le cadre de sa politique de soutien à l'Enseignement supérieur, la Région a accordé une aide de 400 KEUR à Grand Cognac. De son côté, l'Etat a apporté un financement de l'ordre de 19 % du projet. L'Europe (fonds Feder), le Département et la commune de Segonzac sont les autres financeurs. L'esprit de la petite Université créée il y a une trentaine d'années par Paul Hosteing et Pierre Hitier sera préservé, les étudiants français et étrangers qui passent une année à Segonzac dans le cadre du Master 2 Vins et Spiritueux apprécient particulièrement ce petit campus au coeur d'un écosystème. Avec cette modernisation de l'outil, le nombre d'étudiants va être largement augmenté dès la rentrée prochaine, en septembre 2020. L'école nantaise Audencia va y accueillir à terme 80 étudiants en 3e année de Bachelor ''Vins et Spiritueux''.
À compter de septembre 2020, l'IAE de Poitiers va y créer un Master ''French art de vivre''. En matière de qualité, la région de Cognac fait décidément... école.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Agriculteur Charentais se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

Le chiffre de la semaine
10 420
C'est le nombre d'hectares vendus par la Safer en 2018, à l'occasion de 6052 ventes, pour une valeur de 428M€. Le marché du foncier rural a progressé de 12%. Le marché des terres viticoles est particulièrement dynamique.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui