L'Eure Agricole Et Rurale 25 février 2020 à 14h00 | Par YANICK GROULT

L’association d’OP, dernière chance pour la filière bovine ?

Lors du congrès de la fédération nationale bovine (FNB) les 5 et 6 février à Anse (69), un consensus a émergé autour du projet de structuration porté par le syndicat. D’abord centré sur le Label rouge, ce projet d’association d’organisations de producteurs vise à regrouper l’offre pour gagner de la valeur. Un chantier titanesque pour une filière minée par la concurrence entre metteurs en marché.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Lors de la clôture du congrès, Didier Guillaume a déclaré qu’il organisera une réunion sur l’association d’organisations de producteurs
« après le Salon ».
Lors de la clôture du congrès, Didier Guillaume a déclaré qu’il organisera une réunion sur l’association d’organisations de producteurs « après le Salon ». - © S.G.

« Changer de logiciel »,et vite. Tel était le mot d’ordre martelé lors du congrès de la FNB, les 5 et 6 février à Anse, dans le Rhône. La branche bovine de la FNSEA s’est lancée dans un projet ambitieux : structurer la filière autour d’une association d’organisations de producteurs (OP). Le but ? Aller chercher de la valeur en organisant l’offre en amont. Un chantier titanesque dans une filière bovine en proie au marasme économique et réputée pour son manque d’organisation. Pourtant, lors du   [...]

 

» Lire la suite sur le site L'Eure Agricole Et Rurale

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

Voir tous

Le chiffre de la semaine
10 420
C'est le nombre d'hectares vendus par la Safer en 2018, à l'occasion de 6052 ventes, pour une valeur de 428M€. Le marché du foncier rural a progressé de 12%. Le marché des terres viticoles est particulièrement dynamique.