L'Agriculteur Charentais 12 octobre 2018 à 10h00 | Par Laurence Guilemin

L'agriculteur, RTE et la LPO

RTE et la LPO ont installé une plateforme à cigogne blanche, sur un pylône, à Ciré d'Aunis.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Carole Pitou-Agudo de RTE et Alain Bougrain Dubourg de la LPO ont présenté l'installation d'une plateforme à cigogne blanche.
Carole Pitou-Agudo de RTE et Alain Bougrain Dubourg de la LPO ont présenté l'installation d'une plateforme à cigogne blanche. - © AC

À Ciré d'Aunis, jeudi 4 octobre, sur la parcelle de maïs déjà récolté de Yann Bégaud, on notait une certaine effervescence au pied du pylône électrique RTE (réseau de transport d'électricité). Une quarantaine de personnes avait répondu à l'invitation de  RTE et de la LPO (Ligue pour la protection des oiseaux), pour voir l'installation d'une plateforme à cigogne blanche (espèce protégée), sur le pylône. Une action qui s'inscrit dans le cadre d'un partenariat qui lie les deux structures depuis 2013. Cette étroite collaboration entre la LPO et RTE se traduit au travers d'un partenariat en faveur de la protection des oiseaux (balisage des lignes, pose de plateformes) et de la qualité de l'électricité (prévention des courts circuits dus aux oiseaux), ainsi que du développement de programmes de Recherche et Développement. Il permet le rapprochement des équipes par la sensibilisation croisée aux enjeux de la biodiversité et à ceux du transport d'électricité. «Il s'agit d'un partenariat de confiance» précise Alain Bougrain-Dubourg, président de la LPO.

Un nid de 400 kgs

«Un nid de cigogne est très lourd. Il pèse autour de 400 kgs. Des brindilles du nid peuvent tomber, sous l'action du vent et entraîner des micro-coupures, lorsqu'elles sont en contact avec les câbles. Avec la LPO, lors de la période de migration de cette espèce protégée, nous sécurisons les nids et le réseau électrique» souligne Carole Pitou-Agudo, déléguée de RTE Ouest. L'année dernière, 53 aménagements de ce type ont été réalisés dans l'Hexagone. A noter que tous les nids sont surélevés pour faciliter les travaux d'entretien ou de peinture du  pylône et éviter ainsi d'avoir à toucher aux nids. Afin de favoriser le retour sur le nid de la cigogne blanche, les techniciens récupèrent des matériaux du précédent nid et en rajoutent comme l'aubépine, des fagots de vigne, pour «faire un cocon». Par la suite, elle va réalimenter son nid en permanence. «La cigogne est plus fidèle à son nid qu'à son compagnon» lance en boutade Nicolas Gendre, responsable à la LPO. On comptabilise 80 cigognes dans le département.  L'année dernière, 55 couples ont été recensés.

RTE et les agriculteurs

Pour Yann Bégaud, éleveur laitier bio à Ballon, cette action-là est comme une évidence. «On a besoin de préserver la biodiversité.» En amont de cette opération, RTE mène tout un travail auprès des agriculteurs pour installer des pylônes. Sur
105 000 kms de lignes, 90 % sont situées en pleine nature. «Nous contactons les exploitants pour les informer et leur expliquer la tenue des travaux. On voit avec eux la période de l'année la plus propice pour  eux afin que l'on puisse accéder aux chantiers. En cas de préjudice, des dédommagements sont prévus» explique Carole Pitou-Agudo. Anticipation, concertation, pédagogie, écoute sont les maîtres-mots chez RTE et qui permettent de mettre en avant les bonnes relations avec les agriculteurs. «Ca se passe bien» tient à préciser la responsable. Toujours dans cet esprit de communication, RTE a réalisé un support pédagogique pour avoir les bons gestes et les bonnes décisions pour l'avifaune, lors de la présence d'oiseaux, d'oeufs ou de nids.

 

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Agriculteur Charentais se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

Voir tous

Le chiffre de la semaine
23 000
C'est le nombre d'exploitations produisant des céréales à paille en Nouvelle-Aquitaine.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui