L'Agriculteur Charentais 16 septembre 2020 à 16h00 | Par Kévin Brancaleoni

Journées du patrimoine : Le savoir et l’héritage mis à l’honneur

La 37ème édition des Journées européennes du Patrimoine aura lieu les 19 et 20 septembre. Cette année, en Charente-Maritime, une attention toute particulière sera portée à l’église St-Pierre de Cozes, qui vient d’être choisie pour bénéficier du soutien de la Fondation du Patrimoine.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
L’église St-Pierre de Cozes, victime d’un effondrement de toiture et d’infiltrations dans son clocher, va voir ses travaux soutenus par la Fondation du patrimoine.
L’église St-Pierre de Cozes, victime d’un effondrement de toiture et d’infiltrations dans son clocher, va voir ses travaux soutenus par la Fondation du patrimoine. - © Fondation du patrimoine

Elles sont devenues un rendez-vous obligé pour les amateurs de vieilles pierres et de belles histoires, les passionnés de la tradition voués à la préservation des savoir-faire. Comme chaque année depuis 1984, et en dépit d’un contexte sanitaire limitant, les Journées du Patrimoine, les 19 et 20 septembre, accueilleront toujours les curieux sur de multiples sites. Cette année, les établissements scolaires sont mis à l’honneur à travers le thème ‘‘Patrimoine et éducation : apprendre pour la vie !’’. Quoi de mieux, pour aborder le sujet, que le musée départemental de l’École publique ? Situé à Vergné (Lieu-dit Tout-y-Faut), l’établissement propose cette année une exposition sur ‘‘Les jeux d’autrefois’’, qui sera à découvrir gratuitement pendant le week-end du 19 et 20 septembre.
Un établissement scolaire d’un tout autre genre profitera de ces Journées pour ouvrir ses portes : l’école de la base aérienne 722, à Saintes, qui forme des élèves techniciens de l’armée de l’air depuis 1949. Les visiteurs pourront y découvrir gratuitement, samedi 19, de nombreux appareils récents ou plus anciens, ainsi que les équipements actuels : drones, simulateurs... Attention, site militaire oblige, l’inscription est obligatoire pour accéder au site.

La lessive et la meunerie

Les Journées du Patrimoine sont aussi l’occasion de mettre en valeur les trésors souvent oubliés du quotidien. À St-Médard-d’Aunis, la mairie, ancien presbytère accolé à l’église, accueillera le samedi de 10h à 12h une visite avec deux expositions (entrée gratuite), l’une consacrée à l’histoire du lieu et de la commune, l’autre à la citoyenneté. Les participants pourront ensuite découvrir les secrets de la lessive d’autrefois dans une ancienne buanderie. Le même jour, de 11h30 à 14h,  dans l’estuaire de la Seudre à St-Just-Luzac, le moulin des Loges permettra de découvrir la meunerie de jadis en participant soi-même à la transformation du blé en farine (tarif : 3 €).

L’église St-Pierre de Cozes au cœur de l’attention

Le patrimoine, sujet cher au cœur de nombreux Français, bénéficie depuis 2018 d’une loterie dédiée organisée chaque année pour soutenir des sites en péril. Après la maison de Pierre Loti à Rochefort, l’amphithéâtre de Saintes ou la maison de la Gaieté à Chérac, c’est cette fois-ci l’église St-Pierre de Cozes qui va bénéficier du soutien de la Fondation du Patrimoine. Édifié entre le XIIème et le XVème siècle, le lieu de culte se distingue par son clocher de souche romane carrée d’où émerge un sommet octogonal. Le bâtiment accueille déjà des animations, tels que les Jeudis Musicaux, mais des projets sont actuellement étudiés pour développer davantage encore sa renommée touristique. Des expositions, un festival de musique ou l’installation de nouveaux vitraux après un concours régional sont actuellement à l’étude. Mais avant que ces créations ne se concrétisent, il faudra procéder à d’importants travaux. Un pan de la toiture s’est déjà effondré en août 2018 et bénéficie d’une rénovation d’urgence, mais d’autres aménagements doivent être menés autour du clocher, dont la maçonnerie a été fragilisée par la stagnation de l’eau. Une étape nécessaire pour redonner à l’édifice des ambitions d’avenir.

 

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Agriculteur Charentais se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui