Le Paysan Tarnais 20 février 2020 à 08h00 | Par F. Roussel

Irrigation : la sonde à profils fait mieux qu'un troisième œil

Depuis 5 ans, Philippe Gorsse plante chaque année deux sondes dans ses parcelles Leur aptitude à évaluer les besoins des plantes a perfectionné son approche de l’irrigation.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © Le Paysan Tarnais

Habitué aux sondes dans les vergers familiaux, ce céréalier de Buzet-sur-Tarn recherchait un outil capable de lui donner des informations précises sur l’état de saturation ou d’assèchement des boulbènes sur lesquelles poussent ses cultures irriguées. Si le blé, le tournesol et le soja qu’il cultive ne nécessitent pas une surveillance accrue, ce n’est pas le cas des maïs. Qu’elle soit destinée aux semences ou au pop-corn, l’agriculteur s’applique   [...]

 

» Lire la suite sur le site Le Paysan Tarnais

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

Voir tous

Le chiffre de la semaine
10 420
C'est le nombre d'hectares vendus par la Safer en 2018, à l'occasion de 6052 ventes, pour une valeur de 428M€. Le marché du foncier rural a progressé de 12%. Le marché des terres viticoles est particulièrement dynamique.