L'Agriculteur Charentais 22 février 2013 à 18h43 | Par Christelle PICAUD

Irrigation - Fédérer les irrigants picto-charentais

Aquanide, née pour défendre l’irrigation dans la région, est présidée par Louis-Marie Grollier, exploitant en Vienne.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Louis-Marie Grollier, premier président d'Aquanide. Installé à Brux, il est l'un des associés d'une exploitation de 300 hectares
Louis-Marie Grollier, premier président d'Aquanide. Installé à Brux, il est l'un des associés d'une exploitation de 300 hectares - © A-C
«C’est une structure syndicale, apolitique, qui défend les intérêts des irrigants de la région Poitou-Charentes». Voici en quelques mots, la toute jeune association régionale Aquanide, présentée par son premier président Louis- Marie Grollier, irrigant en Vienne. Vendredi 15 février, c’est aux Ruralies que cette force régionale a officiellement vu le jour. L’assemblée générale constitutive achevée, sans perdre de temps conseil d’administration, bureau et président ont été élus. Aquanide a du pain sur la planche. «Début avril, les arrêtés cadre seront signés dans les quatre départements. Ils s’inspireront largement des propositions de la DREAL. Nous devons d’ici là faire part de notre analyse, exprimer nos propositions». Sans attendre, Louis-Marie Grollier fixe le cap de cette nouvelle entité née de la volonté des irrigants de la région de s’unir pour peser. «Aquanide fédère 25 associations locales. Nombreux et solidaires, nous serons plus forts pour défendre la cause de l’irrigation ».
Cette ambition, les représentants d’Aquanide vont l’exprimer à Élisabeth Borne, dernièrement nommée Préfète de la Région dès que possible. C’est un message on ne peut plus clair que se prépare à lui transmettre le président : «L’irrigation existe en Poitou-Charentes. Elle stimule l’économie locale. Présente dans les exploitations agricoles de la région, elle le sera demain encore. Compte tenu des enjeux climatiques et de croissance des besoins alimentaires à l’échelle de la planète qui s’annoncent, notre objectif est de permettre à un plus grand nombre d’agriculteurs d’en bénéficier».
Pour agir efficacement, Aquanide s’est fixée quatre axes de travail. Les quatre commissions constituées ce jour vont oeuvrer pour améliorer l’image de l’irrigation auprès du grand public, développer une force juridique afin de défendre les projets des irrigants, évaluer le poids économique réel de l’irrigation dans la région et exercer un lobbying auprès des politiques pour le faire-valoir. «Dans la Vienne, argumente Louis-Marie Grollier, si l’on coupe le robinet aux irrigants, on détruit par incidence 1000 emplois dans les exploitations, les coopératives, chez les semenciers etc… Et ce département ne représente que 20% de l’irrigation de la région. L’économie de Poitou-Charentes peut-elle se priver d’un tel potentiel ?». Une question à laquelle une seule réponse existe pour le syndicaliste déterminé à défendre le dynamisme économique, social et environnemental, notamment via le stockage de l’eau.
LE BUREAU ■ Président : Louis-Marie Grollier (86, Bassin du Clain); Vices-présidents : Jean- Jacques Blanchon (16, Bassin Charente amont), Jacky Fallourd (17, Bassin du Mignon), Jean-Luc Audé (79, Bassin de la Charente) ; Membres : Antoine Chartier (16, Bassin du Bief), Cédric Tranquard (17, bassin de la Boutonne), Thierry Boudeau (79, Bassin du Mignon- Courance), Jean-Luc Billault (86, bassin du Clain).
L’IRRIGATION EN CHIFFRES ■ En Poitou-Charentes, 4500 exploitations agricoles irriguent, soit une exploitation sur quatre. 550 000 ha, c'est la SAU des exploitations qui bénéficient de l’irrigation, soit 30% de la SAU régionale. 6000 points de prélèvements d’eau sont recensés dont 30% dans les eaux superficielles. 265 millions de m3 d’eau attribuées en 2011 sur les 18 milliards de m3 d’eau qui proviennent des précipitations, soit 3%. 178 millions de m3 d’eau, c'est le volume prélevable estimé pour les années à venir. Ce volume affecte de 87 millions de m3 le volume attribué en 2011 à l'irrigation

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Agriculteur Charentais se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui