L'Agriculteur Charentais 15 mars 2013 à 18h29 | Par Laurence GUILEMIN

INVESTIR - Quand l’Europe aide un producteur à avoir la patate

Benoît Jamin a investi dans une chambre froide et une laveuse pour sa production de pommes de terre. Un investissement rendu possible avec l’aide du programme Leader.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Visite guidée de la Préfète et du DRAAF par Benoit Jamin
Visite guidée de la Préfète et du DRAAF par Benoit Jamin - © A-C
Grâce au programme européen Leader (liaisons entre action et développement de l’économie rurale), Benoît Jamin, de l’EARL du Pinier, sur la commune les Essards a pu acquérir du matériel pour son exploitation et plus particulièrement pour le stockage et le lavage des pommes de terre. L’exploitation emploie 3,5 UTH et exploite 160 ha, (céréales, oléagineux, maïs) dont 13 ha à la culture de pommes de terre. Il en produit 600 tonnes par an. «L’acquisition de la chambre froide permet de diminuer le temps de stockage en terre des tubercules et donc de diminuer le taux de déchets dû à l’altération des pommes de terre dans le sol» avance le jeune agriculteur de 37 ans. Cela lui permet également de gérer les récoltes au moment optimum et de conserver les produits dans de meilleures conditions. L’investissement pour la laveuse «permet un gain de productivité, soit une heure par jour. Elle est équipée d’un système permettant la récupération et le recyclage de l’eau.» Deux investissements qui représentent un sérieux atout pour ce producteur, utilisant les circuits courts pour vendre et qui approvisionne également la restauration collective scolaire et hors domicile, par le biais du Cemes-Cesam. Il commercialise aussi ses différentes variétés de pommes de terre (Agata, Trésor, Amandine, Charlotte, Annabelle, Chérie) par le biais des grandes surfaces. Le projet, de 105 000 €, a été autofinancé à hauteur de 58 %. Le programme Leader est intervenu à 23 % ; le Conseil général a apporté une contribution de 5 % et 14 % pour le Conseil régional.
La laveuse est équipée d'un système de récupération-recyclage de l'eau
La laveuse est équipée d'un système de récupération-recyclage de l'eau - © A-C
4,3 M€ pour le département
Ce programme européen finance des projets de développement des territoires ruraux. Pour la période 2007-2013, des crédits sont alloués par le biais du Feader, fonds européen, agricole pour le développement rural. Au niveau d’un territoire, c’est un groupe d’action locale (GAL) composé d’acteurs publics et privé qui «décide les actions à conduire en lien avec sa stratégie locale de développement». Au niveau du Poitou-Charentes, une enveloppe de 19,55 M€ est répartie sur 13 GAL. Dans le département, trois groupes d’actions locaux bénéficient de 4,3 M€ de Feader. Le GAL du Pays de Saintonge romane, avec une enveloppe de 1,6 M€, a soutenu 66 projets pour la période 2007-2013. Son objectif est «le soutien aux initiatives des petites activités agrorurales pour améliorer les services à la population attractifs pour le territoire et principalement en matière de gastronomie locale.» Celui du Pays Marennes-Oléron souhaite maintenir, accueillir et soutenir les actifs, notamment les jeunes sur son territoire, avec une enveloppe de 1,4 M€, pour 75 projets. Enfin, le groupe d’action locale du Pays rochefortais, avec une enveloppe de 1,3 M€, cible les services et le développement durable en lien avec la jeunesse, l’éducation et la culture. Il a totalisé 50 projets.
Le programme Leader est une déclinaison des aides financières européennes à l’agriculture

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Agriculteur Charentais se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

Voir tous

Le chiffre de la semaine
10 420
C'est le nombre d'hectares vendus par la Safer en 2018, à l'occasion de 6052 ventes, pour une valeur de 428M€. Le marché du foncier rural a progressé de 12%. Le marché des terres viticoles est particulièrement dynamique.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui