L'Agriculteur Charentais 06 novembre 2020 à 09h00 | Par Préfecture de la Charente-Maritime

Influenza aviaire : la Charente-Maritime en niveau de vigilance élevé

La préfecture de la Charente-Maritime vient de relever le niveau d'alerte suite à la multiplication des cas dans les pays voisins.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © Pixabay / briannad26

La situation sanitaire internationale et européenne en matière d’influenza aviaire hautement pathogène (IAHP) est fortement évolutive depuis plusieurs semaines. Outre de multiples foyers déclarés en Russie et au Kazakhstan, un premier signalement a été fait en Europe par les Pays-Bas le 23 octobre dernier après avoir détecté ce virus sur deux cygnes aux Pays-Bas. Depuis, le nombre de cas dans la faune sauvage mais également sur des volailles domestiques ne cesse de croître en Europe. Le risque d’introduction du virus en France via les couloirs de migration actuellement empruntés par les oiseaux sauvages est donc de plus en plus élevé. Face à cette situation, le Ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation a décidé de faire passer de «modéré» à «élevé» le niveau de risque d’introduction du virus influenza aviaire par l’avifaune dans les départements traversés par les couloirs de migration de ces oiseaux sauvages et dans les zones à risque particulier1. Le département de la Charente-Maritime, traversé par un couloir migratoire important, est particulièrement exposé à ce risque. Aussi est-il demandé aux acteurs professionnels mais également aux particuliers détenteurs d’oiseaux ainsi qu’aux chasseurs, un strict respect des mesures de prévention.
À compter du 6 novembre 2020, les mesures de prévention suivantes sont rendues obligatoires dans l’ensemble des départements classés en «niveau élevé», ce qui est le cas pour la Charente-Maritime : - la claustration des volailles ou protection de celles-ci par un filet avec réduction des parcours extérieurs - l’interdiction de l’organisation de rassemblements et la participation des volailles originaires des zones concernées dans les zones au risque «négligeable» - l’interdiction de transport et de lâcher de gibiers à plumes - l’interdiction de l’utilisation d'appelants.
De plus, les mesures suivantes sont applicables sur l’ensemble du territoire national : - la surveillance clinique quotidienne dans les élevages commerciaux et non commerciaux - l’interdiction des compétitions de pigeons voyageurs au départ ou à l'arrivée de la France - la vaccination obligatoire dans les zoos pour les oiseaux ne pouvant être confinés ou protégés sous filet.
Des informations détaillées ainsi qu’un guide pratique sont disponibles sur le site du Ministère de l’agriculture et de l’alimentation :https://agriculture.gouv.fr/tout-ce-quil-faut-savoir-sur-linfluenza-aviaire L’influenza aviaire hautement pathogène est une maladie animale infectieuse d’origine virale touchant les oiseaux. Très contagieuse, elle est susceptible d’occasionner de lourdes pertes en élevage.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Agriculteur Charentais se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous