L'Agriculteur Charentais 21 juin 2018 à 10h00 | Par Pascal Berteau

Ils se sont dit oui pour le meilleur et le… meilleur !

Les éleveurs «engagés » de Charente-Maritime ont signé le 14 juin dernier un accord de partenariat avec Coop Atlantique.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © FNSEA17

Le rendez-vous était pris ce jeudi 14 juin 2018 pour tous les acteurs de la filière viande bovine du département de Charente-Maritime ! Chez Stéphane Gaillot, à La Vallée. Cédric Tranquard, président de la FNSEA 17 et Bernard Dubois président de la section bovine avaient convié les bouchers et directeurs des magasins Système U, les représentants de l’abattoir SIBCAS, de Coop Atlantique, de la Fédération Nationale Bovine ainsi qu’une cinquantaine d’éleveurs du département autour d’un objectif commun : la signature de l’accord «Eleveur & engagé» entre Coop Atlantique et les éleveurs locaux.
L’ouverture de la cérémonie a démarré par les excuses d’un absent, et non des moindres, le président de la République. Emmanuel Macron, présent ce même jour en Charente-Maritime a tenu à souligner par courrier, l’initiative mise en place par cette démarche locale. Après avoir cité «Eleveur & engagé» pour exemple dans la filière viande bovine lors du discours de Rungis le 11 octobre 2017, Emmanuel Macron a précisé que l’esprit des Etats Généraux de l’alimentation matérialisé par cette démarche doit continuer à vivre pour les éleveurs et pour les consommateurs. 

Répondre aux attentes


Chaque acteur de la filière présent à cette signature (Système U, Coop Atlantique, SIBCAS, FNSEA17 et JA17) est intervenu sur la nécessité d’une telle démarche et les atouts associés sur le territoire  ! Cédric Tranquard a, pour sa part, insisté sur la qualité des produits. «Les animaux Eleveur & engagé répondent aux attentes des consommateurs, il faut développer cette démarche.». Stéphane Gaillot, éleveur de limousines, a témoigné de l’intérêt d’une telle démarche sur son exploitation «avec une plus-value de 7 500 euros supplémentaire l’année passée via Eleveur & engagé » tout en permettant une communication de proximité avec le consommateur. Cette relation de proximité avec le consommateur s’est d’ailleurs transcrite durant la cérémonie ! Les visages des éleveurs étaient présents partout, sur les pancartes mises en place par la FNSEA17 et JA17, et déployées dans les magasins partenaires de la démarche. Chaque éleveur présent à la cérémonie, a pu repartir avec son portrait en remerciement. Cédric Mandin, secrétaire général de la Fédération Nationale Bovine et responsable national «Eleveur & engagé» a souligné que la réussite de cette démarche passerait justement par la mobilisation en départements des éleveurs, qui sont les meilleurs communicants de leur métier auprès du consommateur. Loïc Pelletier, président du directoire de Coop Atlantique s’est félicité de cette belle initiative permettant une traçabilité et une qualité de viande irréprochables aux consommateurs. «Nous sommes capables de reproduire l’action sur d’autres produits comme les légumes de plein champ ou le miel par exemple» a-t-il lancé en conclusion. Bruno Caillaud, responsable boucherie a remercié les bouchers pour leurs engagements dans la démarche. «Ils sont fiers de travailler de la viande locale» complète-t-il. C’est du gagnant-gagnant, les éleveurs sont rémunérés selon les coûts de production et le classement de l’animal, en contrepartie, ils participent à des animations dans les magasins.
Suite à cette série de témoignages, s’en est suivie la signature tant attendue de la charte «Éleveur & engagé» entre Coop Atlantique, la FNSEA17 et JA 17. En souhaitant longue vie à cette démarche, tous les acteurs de la filière se sont finalement retrouvés autour du casse-croûte matinal pour poursuivre de riches échanges.

 

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Agriculteur Charentais se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

Voir tous

Le chiffre de la semaine
23 000
C'est le nombre d'exploitations produisant des céréales à paille en Nouvelle-Aquitaine.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui