L'Agriculteur Charentais 29 octobre 2015 à 08h00 | Par Laurence Guilemin

Événement : Le mois de la bio, c'est maintenant

Du 2 au 27 novembre, le mois de la bio permettra de s'interroger sur une éventuelle conversion.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Vincent David, vice président du Gab17, Luc Servant, Président de la Chambre d'agriculture et Yann Bégaud, éleveur laitier bio.
Vincent David, vice président du Gab17, Luc Servant, Président de la Chambre d'agriculture et Yann Bégaud, éleveur laitier bio. - © AC

Voilà maintenant quatre ans,  que novembre est consacré au «mois de la bio». Un mois pour aborder la conversion «avec une représentation de toutes les filières du Poitou-Charentes. Cet événement, en partenariat avec la Chambre d'agriculture, les partenaires économiques du pôle conversion et le réseau bio Poitou-Charentes, permet de répondre aux interrogations des agriculteurs, de voir des collègues, de partager des expériences» annonce Vincent David, vice-président du Gab 17. A l'image de Yann Bégaud, laitier bio, à Ballon  dont l'exploitation a servi de lieu pour le lancement de cette opération. (lire encadrés) «Cette année, nous avons quelques nouveautés, outre  la filière caprine, un zoom sera réalisé sur la diversification et plus particulièrement la filière tabac bio. Celle-ci est recherchée par le marché américain» souligne-t-il. Les aspects techniques, les aides seront également au programme.

Lire la présentation complète dans l'édition papier du 30 octobre

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Agriculteur Charentais se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

Le chiffre de la semaine
37 Mt
Le service statistique du ministère de l’Agriculture a estimé le 9 juillet la récolte 2019 de blé tendre en hausse, sans toutefois prendre en compte la canicule de fin juin qui « pourrait affecter les rendements ». « La production de blé tendre atteindrait 37 Mt : elle augmenterait sur un an (+8,5 %) et par rapport à la moyenne 2014-18 (+3,6%) », selon une note. Un bon rendement est prévu, à 73,7 q/ha (+3,9 q/ha par rapport à 2018), supérieur de 5% à la moyenne quinquennale. « La récolte de blé dur subit une chute de 18,6% en un an, sous l’effet du recul des surfaces » à 271 000 ha (-23,4%), leur plus bas niveau depuis 1997, poursuit Agreste. Avec 3,9 Mt, « la production d’orge de printemps est en forte progression (+27,2 % sur un an) essentiellement grâce à la hausse de la sole ».

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui