L'Agriculteur Charentais 24 août 2020 à 15h00 | Par Laurence Guilemin

Enseignement : Une feuille de route sous le signe de la qualité

Covid-19, certification Qualiopi, labellisation RSO, les sujets ont été nombreux lors de l’assemblée générale de la fédération départementale des maisons familiales et rurales.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Claude Pillet, le président, a souligné la réactivité des MFR pendant le confinement.
Claude Pillet, le président, a souligné la réactivité des MFR pendant le confinement. - © AC

Lors de l’assemblée générale de la fédération départementale des maisons familiales et rurales, le 7 juillet, à la MFR de Saint-Denis-du-Pin, le Covid était dans toutes les têtes. Son président, Claude Pillet a d’ailleurs souligné «la rapidité et beaucoup d’adaptabilité des MFR lors du confinement. Elles ont fait face avec conviction et ténacité pour continuer ce qui fait le socle de nos engagements : la formation des jeunes et des adultes.» Le président se veut tout de même prudent pour les prochains mois. «Il y a eu un avant et nous allons vers un après, sans pouvoir vraiment voir à longs termes. Nous sommes pour l’instant au milieu du gué.»  Pour la prochaine rentrée, les effectifs se maintiennent, «même s’il y a eu qu’une seule porte-ouverte collective.» Les effectifs en services à la personne reprennent un peu de couleur, avec une stabilisation après avoir connu quatre années consécutives de baisse. Claude Pillet souhaite que cette filière soit rendue plus attractive, «les pouvoirs publics commencent à l’entrevoir.»

La MFR Saint-Genis-de-Saintonge certifiée

Avec la réforme de l’apprentissage, les MFR ont changé de statut. Elles sont aussi maintenant des CFA . «Chacune peut, en équilibre avec le réseau MFR et en cohérence avec les besoins du territoire, ouvrir des formations par apprentissage.» Ainsi, on comptabilise désormais 8 MFR-CFA dans le département.
Parmi les actions de cette année, l’introduction de la qualité au sein des structures.  Il s’agit de la certification Qualiopi des dispositifs de formation de l’apprentissage et de la formation continue. «Les formations scolaires ne sont pas concernées pour l’instant», précise le Président. La MFR de Saint-Genis-de-Saintonge est la première certifiée. Les autres MFR  lui emboîtent le pas.
La qualité passe aussi par une démarche de labellisation «RSO», responsabilité sociétale des organisations. Claude Pillet y voit «une belle opportunité pour montrer ce que l’on fait au regard de nos valeurs et en apporter les preuves.»  Cette démarche concerne «les parties prenantes de la MFR», à savoir l’association, l’équipe , les adhérents, les bénéficiaires ainsi que les maîtres de stages. Il parle d’une «démarche d’amélioration continue à parfaire».

Attentif à la génération Z

Face à ce monde en mutation, le président veut accorder une place à la génération «Z», (nouvelle génération silencieuse ou génération C pour Communication, Collaboration, Connexion et Créativité). Face à leurs aspirations comme plus de collaborations, et d’investissement à plusieurs, il voit un fil rouge avec la conception, l’état d’esprit des MFR où l’on retrouve le vivre ensemble, l’alternance, les savoir-faire, le faire soi-même, le travail en réseau, la solidarité.

 

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Agriculteur Charentais se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

Voir tous