L'Agriculteur Charentais 23 mai 2013 à 11h44 | Par l'Agriculteur Charentais

Eau - Chantons sous la pluie ?

Les quantités sont là, en surface, en profondeur et écoulement. Quand viendra le moment d’irriguer les arrêtés cadres vont tout régenter.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © Service de prévision des crues littoral Atlantique

La pluie est sur toutes les lèvres : des exploitants voyant peu pousser ou dépérir les cultures, sur celles des touristes dépités de devoir sillonner nos côtes sous le parapluie, des salariés pour qui les fins de semaine riment avec enferment. Les nappes sont remplies. Basta ! Il est vrai, qu’avant le mois d’avril pluvieux, le bilan au tout début de la nouvelle campagne d’irrigation qui s’annonçait mal à l’entrée de l’hiver s’est rattrapé. Pour la période d’octobre 2012 à mars 2013, le niveau de précipitations est nettement supérieur aux normales saisonnières sur l’ensemble de la région. Entre 10 et 25 % en plus par rapport à une moyenne pluri-annuelle. L’observatoire régional de l’eau estime que «les conditions climatiques favorables ont ainsi permis une bonne reconstitution des ressources en eau durant l’automne et l’hiver 2012-2013. A la veille de l’étiage, les nappes sont globalement bien rechargées, la situation actuelle est l’une des plus favorables rencontrées depuis ces douze dernières années. Les grands barrages de la région sont presque intégralement remplis, ce qui devrait permettre d’assurer pleinement leurs différents usages pendant l’étiage (alimentation en eau potable, irrigation et soutien d’étiage pour les cours d’eau). Les débits des cours d’eau se situent autour des moyennes saisonnières, après avoir été globalement supérieurs à celles-ci durant tout l’hiver.» Rien de bien neuf sous le soleil (humour). Dans le détail, la phase de vidange naturelle des nappes a débuté en mars, avec une légère dégradation de l’état quantitatif des eaux souterraines. Au 31 mars, environ 7% des piézomètres indiquent des niveaux inférieurs à la moyenne ; 30% sont proches de la moyenne, et 63% sont supérieurs à la moyenne. Mais il y a eu un mois d’avril pluvieux.

Lire la suite dans notre édition du 24 mai

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Agriculteur Charentais se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui