L'Agriculteur Charentais 02 janvier 2014 à 08h00 | Par Bernard Aumailley

DIGUES - A quand le top départ de l’Etat ?

Abonnez-vous Réagir Imprimer

Le président de la commission Littoral, Lionel Quillet, vice-président du Conseil général, attend. Béatrice Abollivier, attend. Tout le monde semble, en ces premiers mois de 2014, attendre l’autre. En réalité, 135 M€ de projets de travaux autour des digues sont prévus dans le département. Ils sont validés auprès de la commission nationale des inondations (CNI). Les plans de financements sont ficelés. «Tout est près…» débute Lionel Quillet. Reste à l’Etat de valider opération par opération. Là entre une demande de «simplification des procédures», encouragée par le ministre de l’Ecologie, souhaitée par les administrations locales. La validation départementale est acquise pour la plupart des projets. Il en prend acte, mais souhaite booster encore plus le rythme. Béatrice Abollivier avoue «être l’arme au pied», distingue entre «digues normales» et digues en sites classées. En février prochain, les 9 travaux du Conseil général étudiés, co-financés, seront prêts et n’attendront plus que le top départ. Entre février et juin, les autres dossiers de digues seront déposés.

Lire la suite dans notre édition du 3 janvier

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Agriculteur Charentais se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

Voir tous